Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

Faire de la politique autrement, ou pas…

Emmanuel Macron, ministre de l'economie.Visite de l'usine auto Iveco bus d'Annonay, photographie au volant d'un car Iveco de la societe Starshipper©Laurent CERINO/REA C’était un peu son argument massue de campagne. Emmanuel Macron allait faire table rase du passé et faire de la politique autrement. Jusqu’ici, c’est assez réussi. Si l’on en croit la majorité de la presse qui ne tarit pas d’éloges et de superlatifs sur notre étoile filante nationale.

Emmanuel Macron, ministre de l'economie.
Visite de l'usine auto Iveco bus d'Annonay, photographie au volant d'un car Iveco de la societe Starshipper
Laurent CERINO/REA

C’était un peu son argument massue de campagne. Emmanuel Macron allait faire table rase du passé et faire de la politique autrement. Jusqu’ici, c’est assez réussi. Si l’on en croit la majorité de la presse qui ne tarit pas d’éloges et de superlatifs sur notre étoile filante nationale. Mais à bien y regarder, notamment dans le Canard Enchaîné, les choses ne sont pas exactement aussi sublimes que ce que le storytelling en marche tente de nous faire accroire.

Bien sûr, les jeux d’égo continuent, politique autrement ou pas. Ainsi, le Canard rapporte que François Bayrou et Edouard Philippe se sont tiré la bourre sur le nom de la future (énième) loi visant à moraliser la politique. Attention, c’est du lourd. Edouard Philippe voulait qu’elle porte le doux nom de loi « pour redonner confiance dans la vie démocratique ». Tandis que le garde des Sceaux préférait la loi de « moralisation de la vie publique ». Emmanuel Macron a tranché : c’est Edouard qui a eu gain de cause. Sauf que lors de la conférence de presse, François Bayrou a inscrit « moralisation » sur le pupitre. Des gamineries, a pesté le président jupitérien. Il est perspicace en tout cas.

Au delà des gamineries, il y a les pantouflages qui font tâche. Ceux-là non plus n’ont pas disparu. Le Canard cite...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée