Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

Ethique en toc...

Depuis des mois, précisément depuis février 2011, Reflets.info crie dans le vide : des sociétés occidentales, et particulièrement françaises vendent du Deep Packet Inspection à des dictatures notoires où se pratique la torture des opposants sur une base régulière depuis des lustres. Ces sociétés ne peuvent pas ne pas savoir à qui elles vendent leurs produits et à quoi ils vont servir. Leur éthique est définitivement très éloignée de la nôtre.

Depuis des mois, précisément depuis février 2011, Reflets.info crie dans le vide : des sociétés occidentales, et particulièrement françaises vendent du Deep Packet Inspection à des dictatures notoires où se pratique la torture des opposants sur une base régulière depuis des lustres. Ces sociétés ne peuvent pas ne pas savoir à qui elles vendent leurs produits et à quoi ils vont servir.

Leur éthique est définitivement très éloignée de la nôtre.

Nous avons en février laissé entendre que Amesys avait vendu une infrastructure à la Libye de Kadhafi. Nous avons, avec Telecomix et FHIMT.com dévoilé la présence de BlueCoat en Syrie.

Nous avons fait de la pédagogie pour expliquer à nos lecteurs ce qu'était le DPI, en quoi cette technologie présentait des risques clairs. Nous avons travaillé de concert, en coulisses avec plusieurs rédactions pour les sensibiliser au problème. Nous avons eu le privilège de recevoir des menaces de mort. Et nous avons déposé nos documents dans la rédaction du Canard Enchaîné. Palmipède qui revient d'ailleurs cette semaine sur l'affaire Amesys avec une phrase qui s'appuie sur nos documents...

Ce soir, Bloomberg publie un article atterrant. En Syrie, c'est une flopée de sociétés du secteur du DPI qui est à l'oeuvre en ce moment même pour fournir à Bachar el-Assad le même type d'infrastructure que celle dont bénéficiait Kadhafi avec l'aide d'Amesys, du gouvernement français et de la Direction du renseignement militaire.

...