Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Brève
par Antoine Champagne - kitetoa

Etat français et Amesys : business as usual (bis repetita)

Nous le savons depuis des #lustre(s) chez Reflets, mais cela ne manque jamais de nous interpeler. Vous avez une procédure devant le pôle du tribunal de Paris spécialisé sur les crimes contre l'humanité, les crimes de guerre et la torture qui vise la société Amesys pour son rôle dans la vente d'un système d'écoute massif en Libye. Et que croyez-vous que fait l'Etat Français ? Il continue de commercer avec Amesys et sa galaxie de sociétés, comme si de rien n'était. Il le fait même savoir. La lecture de cet article nous a mené assez naturellement sur le BOAMP. Où l'on trouve parmi les sociétés à qui ont été attribué des lots pour des systèmes de forensic, la société Elexo (en savoir plus sur Elexo). La fameuse société Elexo qui achète et revend toutes sortes de matériel pour le compte d'Amesys...

Ce n'est pas aussi cher qu'un GLINT pour la Libye, qui coute au bas mot quelques millions et un Bull, mais 4,351 millions d'euros, ce n'est pas mal...

0 Commentaires