Journal d'investigation en ligne
Édito
par Yovan Menkevick

Esprit Charlie, es-tu là ?

C'est important l'esprit du 11 janvier, l'esprit Charlie. On peut l'invoquer, comme Victor Hugo en son temps, invoquait des morts célèbres, avec ses potes autour d'un guéridon. Bon, aujourd'hui c'est plus moderne, on invoque l'esprit Charlie par Internet. Et comme bon nombre d'entre vous a dû le voir, un site de vilains islamistes, http://islamic-news.info a été censuré par notre bon gouvernement qui tient à nous protéger. De quoi ?

C'est important l'esprit du 11 janvier, l'esprit Charlie. On peut l'invoquer, comme Victor Hugo en son temps, invoquait des morts célèbres, avec ses potes autour d'un guéridon. Bon, aujourd'hui c'est plus moderne, on invoque l'esprit Charlie par Internet. Et comme bon nombre d'entre vous a dû le voir, un site de vilains islamistes, http://islamic-news.info a été censuré par notre bon gouvernement qui tient à nous protéger. De quoi ? Des vilaines choses qu'écrivaient ces gens très mal intentionnés sur islamic-news.info.

Logique : la liberté d'expression est brandie après les attentats contre Charlie Hebdo, le gouvernement établit que cette liberté est sacrée, et le premier truc qu'ils font, c'est… censurer un site de l'Internet.

Un peu comme comme quand pour "lutter contre les terroristes", le gouvernement français promeut la vente d'un outil de surveillance globale à un terroriste condamné comme tel en France et qui l'utilisera, bien entendu, pour pourchasser et arrêter des opposants politiques. Logique on vous dit...

Cette censure est opérée avec des faux DNS qui répondent à côté quand tu les interroges, un blocage administratif avec des fôtes, le tout tranquillement géré par les FAI. Cocasse. Il y a même des gens qui viennent établir en commentaires que c'est tout à fait normal, parce que quand même, ce sont des fous, houlala.

Ben oui, fermer administrativement, sans juge, un site Internet, est devenu normal en France. Le pays qui défend quoi déjà ? Allez, laissez tomber, achetez du pop-corn, détendez-vous, on est en 2015.

Pour autant, Internet ayant une grosse mémoire, le site est encore partiellement consultable ici . Petit exemple : http://web.archive.org/web/20140125122035/http://www.islamic-news.info/.

Sommes-nous coupables de quelque chose à Reflets en donnant ce lien vers Archive.org ?

Si 2015 est l'année de tous les possibles et du vrai "changement c'est maintenant", il est possible que nous puissions être condamnés pour la publication de ce lien… Par un gouvernement qui se réclame de "gauche" ? On est toujours le terroriste d'un autre... D'ici à ce que Reflets soit considéré comme un site de terroristes... Il n'y a qu'un pas. La justice n'a-t-elle pas condamné un journaliste de Reflets pour piratage informatique alors qu'il avait téléchargé des documents librement consultables via Google et que le moteur de recherche avait indexés librement (pirate!) ?

A suivre.

0 Commentaires
Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée