Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

Espagne : le grand bluff

Revenons deux minutes sur le dernier sauvetage définitif de la zone euro par Mario Draghi. Certains analystes se sont montrés dès l'annonce assez prudents, mais la presse (financière principalement) a salué la poursuite de la maskirovka. Nous avons, oiseaux de mauvaise augure, chez Reflets, immédiatement dit que cette annonce aurait un Temps de Vie limité. De fait, quelques alarmes on sonné cette semaine.

Revenons deux minutes sur le dernier sauvetage définitif de la zone euro par Mario Draghi. Certains analystes se sont montrés dès l'annonce assez prudents, mais la presse (financière principalement) a salué la poursuite de la maskirovka.

Nous avons, oiseaux de mauvaise augure, chez Reflets, immédiatement dit que cette annonce aurait un Temps de Vie limité. De fait, quelques alarmes on sonné cette semaine. Les CDS de l'Italie et de l'Espagne on repris leur envolée, les taux Espagnols à 10 ans renouent avec la hausse aujourd'hui.

Même l'Europe presse Mariano Rajoy de se dévoiler : demandera-t-il une aide financière ? En creux : acceptera-t-il une mise sous tutelle de sa politiques fiscale, de sa gestion économique au sens large ?

L'annonce de Mario Draghi, nous l'avions écrit, comporte un problème originel : il parlait de rachats "illimités" de dette, mais, "sous conditions". Deux idées qui vont mal ensemble.

L'Espagne n'est pas la Grèce, ni l'Irlande, ni le Portugal. Ni l'Italie...

Elle est véritablement au bord du gouffre et elle ne s'en sortira pas seule. Elle ne peut être abandonnée à son sort par les autres membres de la zone euro car elle les entrainerait dans sa chute. Cependant, Mariano Rajoy ne veut pas de l'austérité maximum promise par Bruxelles et la BCE. Que faire ?

Bluffer ?

Mariano Rajoy peut, pour éviter de perdre les élections (en raison d'une mise sous tutelle européenne et de...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée