Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

Enregistrements de l'Elysée par Patrick Buisson : le concert des pleureuses

Pauvre Henri Guaino... "C'est vraiment une trahison", dit-il à propos des enregistrements de l'Elysée réalisés par Patrick Buisson, l'extrême droitier conseiller occulte de Nicolas Sarkozy. Il a un "sentiment d'effarement". Pire, il vit "cet événement comme une sorte de viol". Et il n'est pas le seul, l'auteur du fameux discours de Dakar, à être ulcéré.

Pauvre Henri Guaino... "C'est vraiment une trahison", dit-il à propos des enregistrements de l'Elysée réalisés par Patrick Buisson, l'extrême droitier conseiller occulte de Nicolas Sarkozy. Il a un "sentiment d'effarement". Pire, il vit "cet événement comme une sorte de viol". Et il n'est pas le seul, l'auteur du fameux discours de Dakar, à être ulcéré. Après les révélations du Canard Enchaîné, l'ancien premier ministre Jean-Pierre Raffarin trouve lui aussi la route qui se dessine devant lui, longue, pentue et ardue : "Écouter quelqu'un à son insu, c'est d'une extrême violence". On a mal pour lui. "C'est complètement désespérant de la nature humaine", c'est "profondément choquant", martelle-t-il. Les pleureuses outragées n'ont pas fini de se bousculer devant les micros. On peut aisément imaginer qu'au fil des révélations à venir, ils viennent, tous nos amis politiques, expliquer combien il faut être dérangé pour écouter les gens à leur insu. Heu... Mais attentez, ne sont-ce pas les mêmes politiques qui votent depuis des années, loi après loi, des textes permettant à l'Etat de s’immiscer au plus profond de la vie privée des citoyens ?

Ne sont-ce pas les mêmes qui ne trouvent rien à redire aux agissements d'Amesys ou de Qosmos ? Qui valident leur financement par l'Etat ? Les mêmes qui ne trouvent rien à redire à l'accord Lustre...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée