Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Édito
par bluetouff

En 2012, nous reprenons le contrôle d'Internet

L'année 2011 sur Internet aura été marquée par de nombreuses affaires relatives à la censure d'Internet. La mise en lumière d'une surveillance de masse des réseaux n'est que la partie visible de l'iceberg. Reflets, aux côtés de Telecomix, FHIMT et beaucoup d'autres contributeurs anonymes, de tous les pays, se sont soulevés à maintes reprises contre cette censure d'Internet. Les épisodes sont nombreux et pourraient devenir pour certains des cas d'école.

L'année 2011 sur Internet aura été marquée par de nombreuses affaires relatives à la censure d'Internet. La mise en lumière d'une surveillance de masse des réseaux n'est que la partie visible de l'iceberg. Reflets, aux côtés de Telecomix, FHIMT et beaucoup d'autres contributeurs anonymes, de tous les pays, se sont soulevés à maintes reprises contre cette censure d'Internet. Les épisodes sont nombreux et pourraient devenir pour certains des cas d'école.

Le tournant Wikileaks

Comprendre 2011, c'est avant tout, se re-pencher sur le mois de novembre 2010, période à laquelle Wikileaks sema un véritable vent de panique sur l'ensemble de la diplomatie américaine, puis mondiale, en publiant massivement des câbles diplomatiques. S'appuyant sur une étroite collaboration avec des grands quotidiens nationaux qui ont fait leurs choux gras de ce qu'on appela alors le Cablegate, Wikileaks devint la victime d'une agression dont nous ne connaissions alors pas d'équivalent. Tout a été mis en œuvre pour faire taire Wikileaks. Mais comme souvent sur Internet, tout ne s'est pas passé "comme prévu". Comme nous l'avions prédit, il y a bien eu un avant et un après Wikileaks. Les rustines que le gouvernement américain apportera en réponse au Cablegate sont le Protect IP Act et le SOPA, deux textes qui s'appuient sur la protection du copyright, dans le seul et unique but d'avoir un levier légal de censure...