Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

e-G8 : avec le Deep Packet Inspection, l'univers des possibles s’agrandit chaque jour devant nous

En ouvrant l’e-G8, le président français, Nicolas Sarkozy a donné le ton : « Les rêves d’hier sont devenus réalités et l’univers des possibles s’agrandit chaque jour devant nous. ».  La première phrase de son discours n’est pas anodine. Tout est désormais possible. Y compris une surveillance généralisée de la population.

En ouvrant l’e-G8, le président français, Nicolas Sarkozy a donné le ton : « Les rêves d’hier sont devenus réalités et l’univers des possibles s’agrandit chaque jour devant nous. ».  La première phrase de son discours n’est pas anodine. Tout est désormais possible. Y compris une surveillance généralisée de la population. S’il ne comprend rien à la technologie qui sous-tend ce réseau, l’ancien premier flic de France, fan de vidéo-surveillance, de fichiers policiers,  appréhende parfaitement les usages qui pourraient être faits d’Internet pour faciliter le travail des surveillants.

Le Canard Enchaîné a maintes fois (voir en bas de cet article) épinglé le locataire de l’Elysée à propos de son goût pour les interceptions judiciaires (ou pas). Dernier article en date, un décompte du nombre de ces interceptions qui atteint le demi-million, contre 12 684 pour l’Allemagne…

Il y a quelques temps, Le Figaro glissait deux "informations" dans un article sur ces sujets.

La première concernait les technologies permettant de surveiller les internautes. Technologies dont disposerait un pays particulièrement démocratique de l’autre côté de la Méditerranée. Le Figaro sous-entendait que ces technologies avaient été développées par une entreprise française et qu'elles seraient étendues en France d'ici peu. La seconde est véhiculée par le titre de l’article : la France n’aurait pas les moyens d’enquêter sur le Net

Premier point, les services de police spécialisés,...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée