Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Entretien
par Amicalement

DiY : une maison bio-climatique autonome en énergie, why not ?

Drapher, fidèle membre de Reflets, souhaitait nous parler d'un sujet qui lui tient à coeur : sa maison, imaginée et dessinée avec son amie, une sorte de maison en mode DiY qui hacke les dépendances institutionnalisées.

Big

Drapher, fidèle membre de Reflets, souhaitait nous parler d'un sujet qui lui tient à coeur : sa maison, imaginée et dessinée avec son amie, une sorte de maison en mode DiY qui hacke les dépendances institutionnalisées.

Je Amicalement me suis proposé de lui poser quelques questions, et Drapher nous propose ses réponses très instructives  :-)

Et l'on voit alors que le cas du numérique dématérialisé est complémentaire et convergent avec des choses aussi matérielles qu'une maison en dur, inventée, et si "énergique"!

 

Peux tu nous donner une description rapide des différentes technologies et matériaux que tu as décidé d'utiliser pour ton projet de maison énergiquement autonome, y compris concernant le problème du stockage de l'énergie produite avec les énergies dites renouvelables ou inépuisables ?

Au départ je voulais construire en bois, avec une technique dite de la "fuste" : des rondins de 30 cm de diamètre empilés. Ce sont de très belles maisons qui ont une résistance thermique très haute. En étudiant le sujet je me suis rendu compte que d'un point de vue technique ça allait être coton : il fallait une grue pour hisser les poutres, des rainurages manuels dans chaque poutre, très longs à effectuer… J'ai donc cherché l'équivalent d'un point de vue résistance thermique avec d'autre matériaux que le bois. C'est là que j'ai trouvé la brique alvéolée de 30 cm d'épaisseur. Un truc assez génial ce...