Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Rédaction

Dirty Politics : et si Zemmour était au deuxième tour ?

Analyse des ressorts qui pourraient propulser le candidat populiste d'extrême-droite

Comment traiter de manière originale la présidentielle ? Reflets a fait le choix de décrypter les dessous de la campagne et de créer une émission hebdomadaire avec Philippe Moreau-Chevrolet, créateur de Dirty Politics, une newsletter politique.

Dirty Politics & Reflets.info

Nicolas Sarkozy disait : "Je suis une Ferrari et on m'ouvre avec des gants blancs." Dirty Politics ne prendra pas de gants pour regarder sous le capot des politiques et décrypter cette présidentielle.

Nous avons choisi d'accueillir sur Reflets, Philippe Moreau-Chevrolet qui a lancé il y a quelques mois une newsletter politique : Dirty Politics. Professeur de communication politique à Sciences Po, président de la société MCBG Conseil, il commente régulièrement les événements politiques sur plusieurs médias.

Reflets est heureux de partager avec vous ces réflexions sur les dessous de la campagne en cours. Alors que les partis traditionnels sont affaiblis ou rayés de la carte, que l'extrême-droite monte en flèche, que ses discours jusqu'ici inacceptables s'étalent sur quasiment toutes les chaînes d'information en continu, que la galaxie Bolloré propulse pour ses propres besoins l'insupportable élément du chaos Zemmour, un peu d'analyse posée et réfléchie ne fera pas de mal...

Dans ce premier opus, Philippe Moreau-Chevrolet analyse les chances que pourrait avoir Éric Zemmour de passer le premier tour et même, pourquoi pas, de remporter la présidentielle.

Impossible ? Souvenez-vous de Beppe Grillo en Italie, de Donald Trump aux États-Unis, ce ne serait pas la première fois qu'un populiste d'extrême-droite parviendrait à renverser la table alors que cela semblait impossible quelques mois plus tôt...

Ne pas analyser cette...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée