Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Brève
par Antoine Champagne - kitetoa

Désolé Stéphane Le Foll, mais il y en a un qui ment...

Ce matin, Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement était affecté à la dure tâche de rassurer les Français sur le fait que le gouvernement contrôle la "situation". Tout va bien, mieux, même, comme dirait François Hollande. Pénurie ? Quelle pénurie ? Non, non, au pire il y a une "prise en otage" par des gens irresponsables qui veulent casser l'amorce de reprise de la croissance. Sur France-Info, donc, Stéphane Le Foll, qui parle comme son patron François Hollande (mêmes intonations), a assuré que la France n'a pas encore commencé à puiser dans ses réserves stratégiques. Juré. La question a été posée clairement, reposée. La réponse était catégorique.

Las... Quelques heures plus tard, un type qui va se faire taper sur les doigts par le gouvernement et qui avait du se lever trop tard pour écouter la voix officielle de la France (c'est pas rien ça, hein, c'est sérieux, important, il faut toujours écouter la Vérité formulée par le porte-parole du gouvernement), a assuré... Le contraire.

Francis Duseux, président de l’Union française des industries pétrolières (UFIP), a expliqué, tranquillou, que « depuis deux jours, comme il y avait des problèmes de fonctionnement de raffinage, de déblocage de dépôts, on a, en collaboration avec les pouvoirs publics et sous l’entier contrôle de l’Etat, commencé à utiliser les stocks de réserve ».

Mentir, ce n'est pas si grave au fond. Ce qui est ennuyeux, c'est quand ça se voit comme un éléphant dans un couloir. Pourquoi ? Parce que la confiance, cela prend beaucoup de temps a gagner et cela se perd à la vitesse de la lumière. En outre, lorsque cela se voit, les gens ont une impression désagréable : celle d'être pris pour des cons.

0 Commentaires