Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Reflets poursuivi par Altice : la liberté d'informer menacée

Le groupe de Patrick Drahi tente de contourner le droit de la presse. Altice a des milliards, nous avons un site Web. Aidez-nous à défendre la liberté de la presse.

Édito
par Antoine Champagne - kitetoa

Désolé, on a déjà vu le film (alerte : spoiler)

Mais où est donc Reflets en pleine discussion sur la constitutionnalisation de l’état d’urgence, sur la déchéance de la nationalité, sur les énièmes projets de loi liberticides ? Où sont donc les articles ? Nous n’avons bien entendu pas perdu notre penchant naturel à l’indignation mais voyez-vous, nous avons déjà vu le film. L’ère George Bush, l’ère Nicolas Sarkozy, ne sont pas si lointaines.

Mais où est donc Reflets en pleine discussion sur la constitutionnalisation de l’état d’urgence, sur la déchéance de la nationalité, sur les énièmes projets de loi liberticides ? Où sont donc les articles ? Nous n’avons bien entendu pas perdu notre penchant naturel à l’indignation mais voyez-vous, nous avons déjà vu le film. L’ère George Bush, l’ère Nicolas Sarkozy, ne sont pas si lointaines. Nous savons où nous allons, nous savons sur quel mur s’écraseront les combats légitimes des amis militants. Nous savons le temps qu’il faudra pour sortir de ce cycle infernal, si l’on en sort un jour. A quoi bon discuter ?

Remontez le temps et vous verrez que les Etats-Unis ont réussi, sous George Bush a légaliser la torture, à déclencher des guerres préventives (c’est à dire contre des Etats qui ne leur avaient rien fait et ne les menaçaient pas), ont pu enlever des gens un peu partout dans le monde et les livrer à des dictateurs pour des séances de torture sérieuse, ont pu ouvrir un camp de détention hors cadre judiciaire (en gros un camp de concentration) sans que personne ne s’en émeuve plus que cela au plan international. Ce n’est pas tout, pour déclencher leur guerre préventive contre l’Irak, les Etats-Unis ont menti publiquement et ouvertement à tous leurs partenaires internationaux. Et… Et rien…

Alors un petit gouvernement dirigé par un petit homme en colère, avide de pouvoir comme peu d’autres politiques… Que pouvait-on attendre ? Et d’un peuple qui s’enflamme pour un accent circonflexe mais fait abstraction de toutes les libertés individuelles qu’on lui enlève, les unes après les autres ?

La fin du film est connue. Nous allons vers une société panoptique qui ne sera pas utile pour assurer ce qu’elle vend comme excuse à sa mise en place : la sécurité. En revanche, et le mécanisme est connu, l’autocensure, l’abrutissement des esprits, le renforcement du conformisme, tout cela est en route, merci.

Aucun combat, aucun article ne freineront le processus en marche, déclenché par François Hollande et Manuel Valls, dans la continuité de Nicolas Sarkozy. Ils ont le pouvoir de le faire, des représentants du peuple aux ordres, une mauvaise foi à toute épreuve et absolument aucune peur des conséquences de leurs actes.

Cela ne veut pas dire qu’il ne faut ni mener ces combats, ni écrire ces articles. Heureusement, certains le font. Ils contribuent à l’équilibre de l’univers (le yin et le yang). Mais nous, ou en tout cas votre serviteur… Nous avons déjà beaucoup donné par le passé. Et nous avons vu la fin du film. Nos articles, nos actions n’ont pas changé grand chose. Pourtant, nous avons payé un certain prix pour avoir affiché nos opinions, révélé certaines informations.

A quoi bon ?

Peut-être pour la saison 4 ?

Et vous, vous en pensez quoi ?

0 Commentaires
Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée