Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Édito
par bluetouff

Deep Packet Inspection : retour sur la rencontre avec le PDG de Qosmos

Nous recevions il y a peu de temps sur Techtoc.tv le PDG de Qosmos, Thibaut Bechetoille. Nous avons pu, avec lui, largement aborder la problématique posée par l'exportation et l'utilisation de technologies comme le DPI. L'interview pouvant paraître un peu agressive, il me semblait important d'y revenir. Plusieurs points clés sont indispensables pour avoir une bonne lecture de ce débat assez animé : La France est l'un des premiers exportateurs mondiaux de DPI.

Nous recevions il y a peu de temps sur Techtoc.tv le PDG de Qosmos, Thibaut Bechetoille. Nous avons pu, avec lui, largement aborder la problématique posée par l'exportation et l'utilisation de technologies comme le DPI. L'interview pouvant paraître un peu agressive, il me semblait important d'y revenir.

Plusieurs points clés sont indispensables pour avoir une bonne lecture de ce débat assez animé :

  1. La France est l'un des premiers exportateurs mondiaux de DPI.
  2. Le marché s'organise principalement autour d'intégrateurs, plus ou moins scrupuleux et regardants sur les utilisations qui seront faites de leurs produits.
  3. La vente d'outils de DPI à certains États se fait en échange d'accords de collaboration entre services de surveillance et de défense. Quand la France vend ces outils, qu'elle sait être, dans les mains de certains, des armes, elle obtient régulièrement des accords en matière de renseignement. Les pays acheteurs surveillent donc leur population mais s'engagent à fournir à la France des informations en matière -par exemple- de lutte anti-terroriste. Tout n'est pas blanc, tout n'est pas noir.
  4. Les outils de Deep Packet Inspection sont fort utiles pour de nombreuses autres applications que de la censure, elles font aujourd'hui partie du paysage pour n'importe quel fournisseur d'accès à Internet ou opérateur mobile. Elles couvrent un champ d'une vingtaine...