Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Fabrice Epelboin

Deep Packet Inspection et démocratie : c'est l'un ou l'autre

Pour préserver le coté chic des plages de Long Island, là où les millionnaires New Yorkais se doivent d’avoir une résidence secondaire, Robert Moses, l’architecte en chef des viaducs pour l’aménagement du territoire américain, avait une solution simple : les véhicules dépassant une certaine hauteur ne pouvaient les franchir.

Pour préserver le coté chic des plages de Long Island, là où les millionnaires New Yorkais se doivent d’avoir une résidence secondaire, Robert Moses, l’architecte en chef des viaducs pour l’aménagement du territoire américain, avait une solution simple : les véhicules dépassant une certaine hauteur ne pouvaient les franchir. Grace à cet astucieuse trouvaille, seuls les véhicules particuliers étaient en mesure d’accéder à Long Island, les bus, eux, ne pouvaient traverser le viaduc menant à ses superbes plages, et par la même occasion les pauvres, qui à l’époque n’avaient pas encore accès aux transports individuels.

Cette anecdote résume bien la façon dont des choix architecturaux peuvent avoir un impact social fort. Il en est de même concernant les choix d’architecture du réseau internet, et c’est un enjeux essentiel pour le monde du XXIe siècle.

 

Les technologies de Deep Packet Inspection marquent une étape dans l’histoire du contrôle social et il est indispensable de questionner la façon dont elle sont susceptibles de façonner le social à travers le réseau.

En facilitant la construction d’un internet à plusieurs vitesses, le Deep Packet Inspection permet, tout comme le viaduc de Long Island, d’orienter certaines informations sur une voie rapide et d’autres sur une petite route de campagne, en rendant leur accès plus difficile, sans pour autant user de la censure. Une page plus lente à charger recevra nettement moins de visiteurs, et son référencement sur Google en...