Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Édito
par drapher

De Haas-Lahaie : quand l'esprit Twitter rencontre la complexité

#BalanceTonPorc continue de faire l'actualité. De plus en plus violemment depuis que la tribune des 100 femmes du Monde a été publiée. Polémique. Scandale. Femmes contre femmes. Femmes Twittos contre "femmes du vieux monde" (selon les termes de l'une des protagonistes de la twitosphère, Caroline de Haas, dans une nouvelle tribune en réponse à la tribune de Deneuve et ses "alliées").

Big

Débat sur BFMTV entre la "féministe" de Haas et la sexologue Lahaie : indignation ! De Haas a expliqué qu'une "femme violée a du mal à jouir ensuite", Lahaie lui  rétorqué qu'une femme peut jouir pendant un viol ! Honte sur elle, elle a osé ! Envoyons-là donc sur un plateau de télévision s'expliquer, chez un vieux journaliste un peu ringard : Simonin, sur TV5Monde. Une fois les explications données par Lahaie, qui se voit obligée de s'excuser, lâchée par ses comparses de la tribune du Monde, suivent 5 minutes de culpabilisation et d'opprobre masculine envers la sexologue jusqu'à la placer dans une situation émotionnelle intenable et la faire pleurer en direct.

Mais oui, cette histoire de harcèlement sexuel, agressions ou viols placée dans un gros shaker numérique en 280 caractères est si simple, qu'elle mérite bien des excuses d'une spécialiste de la sexualité qui a osé faire part de la complexité du sujet. En 2018, les relations hommes-femmes, femmes-femmes, hommes-hommes, la sexualité, la violence, toutes ces choses là ne sont plus si compliquées : la preuve, on peut résumer le problème en quelques tweets partisans et cinglants ou avec une tribune binaire, réductrice à souhait, clivante et militante. La discussion peut se clore : en réalité, il n'y a pas de débat, puisqu'il y a juste un problème, des victimes genrées, des agresseurs genrés et une société qui doit changer. Oui, sauf que…

Twitter et la...