Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Édito
par bluetouff

Daech, les bitcoins, le dark ouèbe et l'Express... mais pourquoi ?

L'Express face aux "légions du web", avec un peu d'Internet dedans, c'est le petit psychodrame qui a animé aujourd'hui Twitter. Un article publié sur le site de l'Express a fait réagir, assez logiquement, pas mal de monde. L'article en question, signé Christine Kerdellant, est un inventaire à la Prévert d'approximations, pourtant éculées sur Internet, dans lequel l'auteur explique tout le bénéfice qu'en tire une organisation comme Daech, qualifiée de "créature de l'ère Internet ».

L'Express face aux "légions du web", avec un peu d'Internet dedans, c'est le petit psychodrame qui a animé aujourd'hui Twitter. Un article publié sur le site de l'Express a fait réagir, assez logiquement, pas mal de monde. L'article en question, signé Christine Kerdellant, est un inventaire à la Prévert d'approximations, pourtant éculées sur Internet, dans lequel l'auteur explique tout le bénéfice qu'en tire une organisation comme Daech, qualifiée de "créature de l'ère Internet ». Christine Kerdellant va jusqu'à affirmer que Daech n'existerait pas sans Internet.

Un article qui sonne comme une charge anti Internet pour certains, de trop évidentes vérités pour d'autres. Reste les faits. Et les faits ne font pas pencher la balance en faveur de cet article qui assène tout de même un bon nombre de contre-vérités, de clichés, le tout évidemment sans aucun élément factuel qui pourrait venir étayer les propos tenus.

"Les djihadistes de l'Etat islamique n'existeraient pas sans Internet. Ils utilisent le bitcoin, le crowdfunding, le cryptage de Telegram, Facebook et le dark web, le côté obscur de la toile, ces sites Internet qui échappent à l'indexation de Google."

On a par exemple dans cette introduction une contre vérité, un amalgame malheureux, et un non sens.

La contre vérité : les djihadistes de l'Etat islamique existeraient sans Internet, comme...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée