Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

Crise de la dette souveraine : les soucis à venir...

Mi janvier, la Chine et le Japon annonçaient leur intention de racheter massivement de la dette (pourrie) des pays périphériques de la zone euro. La catastrophe de ce week-end au Japon risque bien de changer la donne. Déjà très endetté, le Japon va devoir se concentrer sur ses propres soucis. Les marchés financiers de la planète entière s'effondrent à la suite du Nikkei.

Mi janvier, la Chine et le Japon annonçaient leur intention de racheter massivement de la dette (pourrie) des pays périphériques de la zone euro. La catastrophe de ce week-end au Japon risque bien de changer la donne. Déjà très endetté, le Japon va devoir se concentrer sur ses propres soucis. Les marchés financiers de la planète entière s'effondrent à la suite du Nikkei. La Bank of Japan (BoJ) a annoncé qu'elle injectait des sommes faramineuses dans l'économie du pays pour éviter un effondrement.

Les marchés étaient déjà tendus a la veille de la catastrophe nippone. Les taux d'intérêts à 10 ans des pays comme la grèce, le Portugal, l'Irlande et l'Espagne atteignaient des niveaux impressionnants. L'Europe reparlait de tests de résistance pour ses banques. Les précédents avaient été une véritable farce. Les banques irlandaise en faillite quelques mois plus tard avaient passé haut la main ces tests.

Les prochains sont déjà l'objet de commentaires acerbes de certains analystes qui doutent encore une fois du sérieux de l'opération. Les décideurs n'apprennent décidément jamais des erreurs passées.

Si les mouvements en Tunisie, en Egypte, en Libye principalement, mais aussi en Arabie Saoudite, Bareihn, Iran, ont quelque peu détourné l'attention, les fondamentaux restent les mêmes et le réveil sera brutal. Les Etats-Unis sont dans une situation financière qui n'a pas grand chose à envier à celle de l'Europe. La reprise annoncée...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée