Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Yovan Menkevick

Crise bancaire espagnole : c'est par où la sortie ?

(Vous avez dû remarquer qu'il y a un léger problème financier et par conséquence bancaire en Europe. Parce que ce ne sont pas les dettes publiques des États qui sont le problème aujourd'hui. Les dettes ne sont que la conséquence d'une crise bancaire. Il suffit de prendre le cas de l'Espagne aujourd'hui qui est au bord d'un écroulement de son système financier pour bien le comprendre. Et là, nous ne sommes pas face au problème grec et ses 2% de PIB dans la zone euros.

(Vous avez dû remarquer qu'il y a un léger problème financier et par conséquence bancaire en Europe. Parce que ce ne sont pas les dettes publiques des États qui sont le problème aujourd'hui. Les dettes ne sont que la conséquence d'une crise bancaire. Il suffit de prendre le cas de l'Espagne aujourd'hui qui est au bord d'un écroulement de son système financier pour bien le comprendre. Et là, nous ne sommes pas face au problème grec et ses 2% de PIB dans la zone euros. Non, là nous parlons d'un pays qui pèse 13% du PIB de la zone…)

Comment est survenue cette fameuse crise des dettes souveraines ? Vous vous en souvenez, ou bien faut-il d'un seul coup refaire l'histoire et répéter en cœur avec les chefs d'États européens que "nous dépensons trop", comme si, d'un coup d'un seul, les États de la zone euro s'étaient tous mis à jeter l'argent par les fenêtres ? Des gouvernements de droite pour la plupart, qui prétendent en permanence qu'ils sont "contre les dépenses publiques". Mais qui se contredisent en exprimant, comme ça a été le cas au pays des TGV, que "la dette est causée par la crise, mais que les dépenses de l'État sont trop importantes, et qu'il faut les baisser". Il faudrait savoir : soit c'est la crise, soit c'est la gestion des dépenses publiques. Ou les… deux ? Trop de cadeaux fiscaux cumulés à des effets "de crise" ? Ou une crise financière et...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée