Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

Coups de barre sur la tête : on est foutus

Une fois n'est pas coutume, Reflets vous propose une petite chronique judiciaire à la manière des "Coups de barre" du Canard Enchaîné écrits avec brio par Dominique Simonnot. Lundi 23 mars, comparutions immédiates à Nanterre. Voici un jeune homme qui roulait avec son permis haïtien et qui commet une infraction. "Vous savez que vous risquez la prison pour cela ?" interroge la présidente. "Ah non mais j'ai compris,  je ne le ferai plus !

Une fois n'est pas coutume, Reflets vous propose une petite chronique judiciaire à la manière des "Coups de barre" du Canard Enchaîné écrits avec brio par Dominique Simonnot. Lundi 23 mars, comparutions immédiates à Nanterre. Voici un jeune homme qui roulait avec son permis haïtien et qui commet une infraction. "Vous savez que vous risquez la prison pour cela ?" interroge la présidente. "Ah non mais j'ai compris,  je ne le ferai plus !" essaye le jeune homme pensant sans doute que la présidente se contentera de cela.

Le second prévenu invite à la réflexion sur le développement intellectuel de l'espèce humaine au fil des âges. Nous sommes-nous "améliorés" ? Ou au contraire, sommes-nous voués à l'échec, sommes nous... foutus ?

Avec son véhicule, il a tamponné un cycliste en Vélib. Deux mois d'ITT, la mâchoire fracturée. Vous allez voir, cette précision a son importance. L'homme est poursuivi, accessoirement pour délit de fuite.  "Mais je me suis arrêté, j'ai essayé de lui parler, mais je n'ai rien compris de ce qu'il me disait, il braillait !" Sans blagues ? "Vous n'avez même pas appelé les secours", précise la présidente. "Mais madame, il y avait au moins 15 personnes autour de lui, j'ai pensé qu'au moins une personne allait le faire".

Pas de panique, restons calmes. On est Charlie ou on ne l'est pas, hein. Pleins d'empathie...

...