Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Édito
par Yovan Menkevick

Contrat social connecté (2) : de la surveillance généralisée à la régulation étatique d’Internet

Un nouveau contrat social a-t-il émergé en France, de façon informelle, et sans que personne ne l'ait signé ? Les changements technologiques sont-ils au cœur de cette possibilité ? Quelles sont les conséquences de cet état de fait s'il se révélait exact ? 2005 est une date charnière pour aborder la question du nouveau "contrat connecté" qui semble s'être mis en place. Comme 2007, 2008, 2011, 2013, et 2015.

_ Un nouveau contrat social a-t-il émergé en France, de façon informelle, et sans que personne ne l'ait signé ? Les changements technologiques sont-ils au cœur de cette possibilité ? Quelles sont les conséquences de cet état de fait s'il se révélait exact ? _

2005 est une date charnière pour aborder la question du nouveau "contrat connecté" qui semble s'être mis en place. Comme 2007, 2008, 2011, 2013, et 2015. En 2005, le référendum pour le traité constitutionnel européen permet à une part très importante de la population de débattre durant des mois sur le sujet. Le "Non" l'emporte, alors que les médias dominants, dans leur ensemble, militent en faveur du "Oui".

Stupéfaction de la classe dirigeante, des élites éditocratiques : les Français ont rejeté une Europe libérale et anti-sociale, et aspire à une "autre Europe", dans leur grande majorité. Ce n'est que deux ans plus tard que FaceBook s'installera véritablement dans l'Hexagone, que l'Iphone apparaîtra dans les boutiques des opérateurs de téléphonie. Puis le Traité européen reviendra, sera signé sans l'avis des citoyens, balayant le choix de 2005 et affirmant la domination autoritaire des "élites" sur les populations. Mais reprenons pas-à-pas l'étonnante progression de ce nouveau monde en cours de création.

Avant, les gens étaient loin de la politique

En très peu d'années, depuis le fameux "Non" au...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée