Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par drapher

Comment les multinationales chinoises rachètent des terres agricoles en France

(partie 1) Le rachat de 1700 hectares de terres effectué dans l'Indre par la multinationale chinoise Hong Yang n'est pas passé entièrement inaperçu. Quelques articles sont sortis entre février et mai 2016, vaguement relayés par les chaînes de télévision, puis le sujet s'est effacé, et rien ne transpire depuis. Des informations plus ou moins fiables et vérifiées ont été publiées sur ce rachat de terres agricoles, avec le nom d'un Français à la manœuvre qui a fini par sortir : Marc Fressange.

Big

champ-ble-indre
champ-ble-indre
(partie 1)

Le rachat de 1700 hectares de terres effectué dans l'Indre par la multinationale chinoise Hong Yang n'est pas passé entièrement inaperçu. Quelques articles sont sortis entre février et mai 2016, vaguement relayés par les chaînes de télévision, puis le sujet s'est effacé, et rien ne transpire depuis. Des informations plus ou moins fiables et vérifiées ont été publiées sur ce rachat de terres agricoles, avec le nom d'un Français à la manœuvre qui a fini par sortir : Marc Fressange. Puis celui d'une autre multinationale chinoise : Beijing Reward International. Des Sociétés civiles agricoles sont aspirées une à une, comme des groupements fonciers agricoles (GFA), des changements de sièges sociaux vers la Normandie s'opèrent en toute discrétion. Puis vient la holding. Parisienne.

Reflets a enquêté, et offre à ses lecteurs une première photographie de cette "opération commerciale" unique dans l'histoire française, qui pourrait bien mener à la création de fermes géantes d'approvisionnements de la Chine sur le territoire hexagonal. En toute légalité.

Rachats de parts de SCEA pour échapper à la Safer

Le départ de cette opération est basé sur un contournement très simple des règles de rachat de terres agricoles (censées protéger au départ "l'agriculture familiale" en France,) par des investisseurs chinois. Le principe est de ne laisser que quelques parts sociales de sociétés civiles d'exploitation...