Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Édito
par Antoine Champagne - kitetoa

Ciel ! Facebook m'a censuré ! Quelle honte #Oupas

C'est assez récurrent, on voit apparaître des messages sur Twitter (il faut bien se rabattre sur un réseau social ou un autre) expliquant à qui veut bien lire que Facebook (ou un autre, insérez ici le nom de votre réseau social honni) a censuré un post ou une image jugé à tort (par l'auteur) comme contraire aux conditions d'utilisation. La censure, #saymal. Liberté d'expression bafouée, horreur, abomination. Que mille retweets/likes effacent l'outrage par une mise à l'index du censeur ! Oui.

C'est assez récurrent, on voit apparaître des messages sur Twitter (il faut bien se rabattre sur un réseau social ou un autre) expliquant à qui veut bien lire que Facebook (ou un autre, insérez ici le nom de votre réseau social honni) a censuré un post ou une image jugé à tort (par l'auteur) comme contraire aux conditions d'utilisation. La censure, #saymal. Liberté d'expression bafouée, horreur, abomination. Que mille retweets/likes effacent l'outrage par une mise à l'index du censeur !

Oui.

Mais non.

Oh, bien sûr, on peut être d'accord avec, par exemple, @Baptiste_Chouet lorsqu'il se crie à la censure. Facebook déconne à bloc en retirant son dessin sous prétexte de nudité. Encore plus en bloquant son compte. Mais peut-on vraiment se plaindre de ce type de décision algorithmique ?

  • Facebook est propriétaire de l'espace où l'on publie. Il peut décider de fermer tous les comptes si bon lui semble. Doublement vrai pour un service fourni gratuitement.
  • Est-il raisonnable de publier ses contenus sur une plateforme propriétaire et centralisée qui ne  nous appartient pas ?

Je vous vois venir... Oui, mais Facebook, c'est génial parce que:

  • On peut retrouver plein d'amis perdus de vue.
  • On peut toucher des milliers de personnes.
  • On peut liker.
  • On peut mettre des GIF et même des GIFs animés.
  • On peut faire du chat (miaou!)
  • On peut s'échanger des messages.
  • On peut ...

Ah.

En fait, si vous pensez cela,...