Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Édito
par Yovan Menkevick

Ce n'est peut-être pas le capitalisme le problème…

(…mais comment et par qui il est appliqué. Le capitalisme a des origines anciennes, il est même le système d'organisation économique qui a le plus souvent prédominé dans les sociétés occidentales. Pour autant, c'est son application politique, ses objectifs qui posent problème, pas son fonctionnement intrinsèque détourné au profit d'une minorité depuis longtemps.

(…mais comment et par qui il est appliqué. Le capitalisme a des origines anciennes, il est même le système d'organisation économique qui a le plus souvent prédominé dans les sociétés occidentales. Pour autant, c'est son application politique, ses objectifs qui posent problème, pas son fonctionnement intrinsèque détourné au profit d'une minorité depuis longtemps.)

Il y en avait un en 2009 qui parlait de "moraliser le capitalisme", et chacun d'essayer de comprendre ce que voulait dire véritablement cette phrase un peu étrange. Comme si le système capitaliste était pourvu d'une "morale". Dans le même cadre de questionnement on pourrait se poser la question : "mon lave-linge ira-t-il au paradis, si Dieu existe ?". Ou bien encore : "l'argent est-il mauvais ou bon ?". Parce que réfléchir le capitalisme sur une base morale est absurde : ce mode de fonctionnement économique est basé sur quelques paradigmes très simples et il s'affranchit de toute empreinte philosophique en tant que tel. Il peut aussi bien servir le "bien du plus grand nombre", réduire les inégalités, qu'appauvrir une grande partie de l'humanité au détriment d'une petite élite, produire du mieux-être ou détruire les biens humains essentiels.

Cette réflexion est très importante parce qu'elle évite de tomber dans une sorte de facilité intellectuelle qui tend à pointer tous les maux de l'humanité sur un seul...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée