Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Aucune
par Antoine Champagne - kitetoa

Caisse des Dépôts : un apprenti pour un job nécessitant une grande expérience

Paye ton boulot d'esclave...

Le recours systématique aux stages et aux contrats d'apprentissage pour des jobs nécessitant une bonne expérience s'étend visiblement du secteur privé au secteur public

Fiche de poste - Copie d'écran - CC

La Caisse des Dépôts... Une institution centrale dans le monde bancaire français. Elle gère les fonds du livret A, de l'immobilier, fait de l'assurance, finance la politique de la ville, on en passe. Elle a une mission d'intérêt général. Pas de panique, votre intérêt général est entre de bonnes mains. L'institution semble veiller au grain et surtout, tente de ne pas trop en dépenser. C'est sans doute pour cela qu'elle a décidé de recruter un "Apprenti Chargé de mission "stratégie et transformation numérique". Un apprenti, ça ne coûte pas trop cher. Bien entendu, c'est un "investissement". On le forme et il deviendra un atout pour l'entreprise. A terme.

Etant apprenti, on imagine que l'on ne peut pas lui confier de missions trop complexes demandant une longue expérience.

En fait, si.

Sans doute persuadés qu'un apprenti issu de la génération des Millennials ne peut qu'être un crac en "transformation numérique", les vieux briscards de la Caisse ont sans doute flairé la bonne affaire. Il est forcément né avec une tablette dans la main, un smartphone greffé à l'autre et un ordinteur portable posé sur le bidon...

Du coup, la Caisse des Dépôts va demander à cet apprenti d'élaborer le plan stratégique de transformation numérique de l'institution et la feuille de route digitale. Rien de moins.

What could go wrong ?

missions attendue à la Caisse des Dépôts - Copie d'écran - CC
missions attendue à la Caisse des Dépôts - Copie d'écran - CC