Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

#BullAmesysGate : quand le petit poucet Reflets se voit remercié par le géant américain

Comme le disait Bluetouff, "ce soir sur Canal+ sera diffusé pour  la première fois le reportage de Paul Moreira, résultat d’une investigation menée sur l’affaire I2E/Amesys/Bull concernant la vente d’armes numériques en Libye, à un terroriste notoire, monsieur  Senoussi, chef des services de renseignement de Kadhafi". Il n'est pas inutile à ce stade d'expliquer à nos lecteurs pourquoi et comment l'affaire Bull/Amesys a fait la Une de la presse en France et ailleurs dans le monde.

Comme le disait Bluetouff, "ce soir sur Canal+ sera diffusé pour  la première fois le reportage de Paul Moreira, résultat d’une investigation menée sur l’affaire I2E/Amesys/Bull concernant la vente d’armes numériques en Libye, à un terroriste notoire, monsieur  Senoussi, chef des services de renseignement de Kadhafi".

Il n'est pas inutile à ce stade d'expliquer à nos lecteurs pourquoi et comment l'affaire Bull/Amesys a fait la Une de la presse en France et ailleurs dans le monde.

Dès février 2011, le Petit Poucet Reflets commence à semer ses petits cailloux blancs, c'est à dire à populariser une technologie peu connue du grand public : le Deep Packet Inspection (DPI). Plus précisément, Reflets pose des questions au patron de Qosmos. Des questions qu'aucun journaliste ne lui a jamais posées.

 

 

Reflets écrit dans l'article consacré à cette interview :

"L’actualité très chargée des pays arabo-musulmans en ce moment nous met  assez mal à l’aise. Selon nos informations, la France a bien vendu des  outils d’écoute globale à des régimes autoritaires. Ces outils ont fort  probablement servi à localiser, écouter et réprimer des opposants."

A ce stade, nous disposions de toutes les informations sur Amesys qui seront révélées par la suite via d'autres media, mais nous n'en donnions pas le détail car nous n'avions alors qu'une seule source.

 

 

Nous sommes en février 2011.

...