Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

Bull, tout gai de filer une nouvelle identité visuelle à Amesys

Le 14 octobre, Amesys révélait au monde ébahi son nouveau site Internet. Le site avait été fermé précipitamment après quelques révélations dérangeantes, dont les nôtres et un sacré ménage avait été opéré. D'une part des vidéos avaient été retirées de Youtube, d'autre part, tout le matériel marketing d'Amesys avait été effacé.

Le 14 octobre, Amesys révélait au monde ébahi son nouveau site Internet. Le site avait été fermé précipitamment après quelques révélations dérangeantes, dont les nôtres et un sacré ménage avait été opéré. D'une part des vidéos avaient été retirées de Youtube, d'autre part, tout le matériel marketing d'Amesys avait été effacé. Histoire que les journalistes ne puissent pas s'appuyer sur les beaux descriptifs de GLINT/Eagle pour démontrer qu'il ne s'agissait pas d'un petit machin visant à pourchasser deux terroristes planqués dans une grotte en Libye, mais bien d'un vaste système d'écoute global. Patatras, Reflets donnait l'URL du site en préparation avant même la réouverture. Il faut dire que Amesys, côté sécurité, et pour des gens dont les employés doivent pouvoir recevoir toutes les habilitation de type secret défense sous peine de ne pas être embauchés, est totalement à côté de la plaque.

Bull, qui est une vieille connaissance de Kitetoa.com a également eu ses heures de gloire sur le plan de la sécurité (1er article, 2ème article, 3ème article, 4ème article, 5ème article, 6ème article, 7ème article) mais c'est une autre histoire.

Revenons à Bull et sa filiale, la galaxie Amesys. Ce matin, un vaste publireportage était présenté sur BFMBusiness, aucune question sur Amesys, bien entendu, mais une tripotée de compliments (et de superlatifs) à Bull qui fête ses 80 ans. Du coup, on s'est dit qu'on ne pouvait pas ne pas leur...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée