Journal d'investigation en ligne
Édito
par Antoine Champagne - kitetoa

BREAKING : Ibiza déclare son indépendance de la Catalogne !

Ibiza Très cosmopolite depuis les années 60, c'est à dire un peu en avance sur le reste de la Catalogne et beaucoup plus en avance que l'Espagne, Ibiza a vu peu à peu les revendications "nationalistes" catalanes se développer. Tout d'abord, les panneaux de signalisation ont été tagués avec les noms ibicencos (très similaire au catalan) des villes et villages de l'île. Puis, les panneaux ont été rédigés en castillan ET en ibicenco.

Vous lisez un article réservé aux abonnés.

Es Vedra

Et voilà... Carles Puigdemont a mené la Catalogne au bout de son délire, le Parlement de Catalogne a déclaré son indépendance. Et pourquoi pas demain, une déclaration d'indépendance d'Ibiza, de Palma, Minorque ou de Formentera, îles des Baléares inclues dans la Catalogne ? Il y a aussi les trois chèvres du Vedra, mythique rocher à quelques centaines de mètres d'Ibiza qui pourraient déclarer l'indépendance du cailloux par rapport à Ibiza. Ce n'est pas idiot, sachant que de nombreuses personnes sur Ibiza pensent que les OVNIs font des visites sur le Vedra. Un territoire prometteur, ouvert sur l'univers...

L'évolution des velléités d'indépendance des catalans ont été très visibles pour les touristes d'Ibiza ces 30 dernières années, et l'indépendance de l'île n'en est qu'un aboutissement logique. Explications.

Ibiza

Très cosmopolite depuis les années 60, c'est à dire un peu en avance sur le reste de la Catalogne et beaucoup plus en avance que l'Espagne, Ibiza a vu peu à peu les revendications "nationalistes" catalanes se développer.

Tout d'abord, les panneaux de signalisation ont été tagués avec les noms ibicencos (très similaire au catalan) des villes et villages de l'île. Puis, les panneaux ont été rédigés en castillan ET en ibicenco. Désormais, tous les panneaux sont exclusivement rédigés en ibicenco. Au fil des ans, l'enseignement a également changé. Il se fait en catalan. Un patois  Une langue parlée uniquement dans la région, ce qui implique évidemment que les élèves n'apprennent qu'une langue étrangère. Ils apprennent l'espagnol ET une autre langue quand leurs petits copains de Madrid apprennent deux langues étrangères.

L'affaire a vite tourné au pathétique quand il a fallu savoir parler le catalan pour postuler à un boulot dans le service public. En effet, sur cette petite île, il était évidemment préférable et très logique de choisir un chirurgien incompétent mais parlant catalan, qu'un chirurgien très compétent, mais ne parlant que le castillan...

La tendance "catalaniste" s'est prolongée pendant quelques années lorsque les commerçant répondaient à ceux qui leur parlaient castillan... en catalan... Très bon pour le commerce sur une île qui ne vit que du tourisme et de la fête…

L'obligation de parler catalan et de rédiger en catalan  ibicenco pour les documents du service public pouvaient également déboucher sur des situations ubuesques. Exemple : un groupe de personnes s'occupant d'enfants en échec scolaire avec un ou deux membres étrangers mais parlant castillan (pas catalan). Pensez-vous que les locaux, pour le bien de leurs enfants, allaient parler en castillan afin que les étrangers comprennent et participent ? Non.

Ce repli sur soi, d'une île qui était si ouverte et tolérante, a engendré d'autres mutations dont on reparlera sans doute dans ces colonnes plus tard.

Bref, il est donc nécessaire et logique d'aller plus loin. Si la Catalogne a déclaré son indépendance, pourquoi pas Ibiza ? Que l'ibicenco s'affirme enfin comme une langue à part entière, qu'Ibiza devienne un pays indépendant, central en Méditerranée, au coeur des routes maritimes ! Il est temps. Pardon... Ja és hora, cago en déu !

 

0 Commentaires
Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée