Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Édito
par drapher

Bitcoin, énergie et wtf twitterien

C'est un thread annoncé sur Twitter avec — comme un peu toujours ces temps-ci — une grandiloquence à la limite de l'hypertrophie de l'ego : "attention, les gars, je vais vous expliquer en 8 ou 9 posts comment que ça marche et comment que vous avez rien pigé au film, mais que moi je sais." En gros. Le sujet semble partir de commentaires en forme de questions sur le site de Korben. Ces commentaires évoquent le Bitcoin, et plus précisément l'énergie électrique que bouffe le Bitcoin.

C'est un thread annoncé sur Twitter avec — comme un peu toujours ces temps-ci — une grandiloquence à la limite de l'hypertrophie de l'ego : "attention, les gars, je vais vous expliquer en 8 ou 9 posts comment que ça marche et comment que vous avez rien pigé au film, mais que moi je sais." En gros.

Le sujet semble partir de commentaires en forme de questions sur le site de Korben. Ces commentaires évoquent le Bitcoin, et plus précisément l'énergie électrique que bouffe le Bitcoin. L'idée centrale est — comme un peu toujours ces temps-ci — de pouvoir se déterminer pour ou contre le Bitcoin au niveau environnement, puisque désormais l'énergie électrique c'est de l'environnement (ce qui se discute, mais ce n'est pas le sujet). Voyons voir le premier post de notre jeune ami, spécialiste en énergie planétaire :

Bon, un thread pour arrêter une fois pour tout le FUD "Bitcoin c'est mal, ça consomme plein d'électricité". Et bisous à tous les fans de @korben qui se posent la question :-)

— Ploum (@ploum) 14 décembre 2017

L'individu veut "stopper un FUD" (Fear, uncertainty and doubt). Personne ne sait s'il y a vraiment de la peur (Le Fear de FUD) dans le constat que le Bitcoin a dévoré 30 TWh entre le 1er janvier et le 23 novembre 2017, mais à la rigueur, pourquoi pas ? Quant à l'incertitude et au doute : cette consommation électrique du Bitcoin représente plus que celle de l'Irlande en un an,...