Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

BHV et FIA-NET : le commerce électronique du futur sur le Minitel 2.0

Ah la belle époque que celle du Minitel©, lorsque "l'opérateur historique" se gavait avec cette invention bien française. Des tonnes de royalties qui tombaient tous les mois... On y faisait du commerce électronique, du crédit en ligne, bref, tout comme du Web. L'interface sympa et l'ouverture en moins.

Ah la belle époque que celle du Minitel, lorsque "l'opérateur historique" se gavait avec cette invention bien française. Des tonnes de royalties qui tombaient tous les mois... On y faisait du commerce électronique, du crédit en ligne, bref, tout comme du Web. L'interface sympa et l'ouverture en moins. Le truc bien, quand on a un réseau fermé comme le Minitel et détenu par une seule entreprise, c'est que l'on sait identifier qui est à l'autre bout, caché derrière l'écran du terminal (fermé lui aussi). La belle époque du commerce électronique sé-cu-ri-sé. Ce n'est pas le lieu ni le jour, mais l'on pourrait s'amuser à rappeler les tentatives de verrouillage du réseau (AOL, etc.) ou des moyens de paiement (SET, C-SET, etc.) qui ont suivi l'ouverture d'Internet au grand public. Dans ces expériences visant à enfermer le consommateur (non, non, pas l'utilisateur, ce mot ne faisait pas partie du vocabulaire de l'époque pour certaines entreprises) il y avait les plus grands qui clament aujourd'hui leur conversion définitive au Net, ouvert, transparent, source de savoir, on en passe.

Bref; tout ça pour en venir à notre vieux BHV. Une marque bien française elle aussi. Qui a un beau magasin à Paris.

Et puis un autre sur le Web.

Faites un achat. Revenez quelques temps plus tard. Vous serez étonné de recevoir un mail amusant du prestataire sécurité (pour lui, pas pour vous) du BHV : FIA-NET :

 

 

_ ...

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée