Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par drapher

Attention : manager un pays comme une entreprise peut nuire

Cela fait moins d'un mois que le plus jeune président français de tous les temps a été élu. Une fois passé l'instant clip-promotionnel de la pyramide du Louvre — basé sur une longue procession pédestre d'un dirigeant politique déguisé en James Bond républicain s'avançant face-caméra, l'air grave et empreint d'une morgue toute présidentielle — la population-téléspectatrice française se retrouve un peu désœuvrée.

Cela fait moins d'un mois que le plus jeune président français de tous les temps a été élu. Une fois passé l'instant clip-promotionnel de la pyramide du Louvre — basé sur une longue procession pédestre d'un dirigeant politique déguisé en James Bond républicain s'avançant face-caméra, l'air grave et empreint d'une morgue toute présidentielle — la population-téléspectatrice française se retrouve un peu désœuvrée. La télé-réalité politique a les défauts de ses qualités : il lui faut des nouveaux rebondissements sans quoi, elle devient fade et un peu ennuyeuse. Avec des conséquences diverses, dont l'une peut être une forme d'addiction au vide. Le vide du loft qui filme des gens en train de dormir ou de se passer le sel. Mais dans le même temps, il y a cet apaisement que procure un programme creux, sans beaucoup de saveur, qui sait bercer le téléspectateur tout en stimulant suffisamment son attention pour qu'il tienne bon jusqu'à la prochaine tranche de pub. Les contours du règne [télévisuel] de Macron 1er commencent donc à se dessiner, et il semble que ce règne sera managérial. Une méthode qui pourrait déstabiliser ses opposants politiques, anesthésier les "forces sociales", et peut-être bien créer un nouveau rapport entre les électeurs et leur dirigeant ?

Le rôle d'Emmanuel

Emmanuel Macron et ses équipes de communicants ont particulièrement travaillé une part non négligeable de l'exercice du pouvoir de leur champion,...