Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par drapher

Attentats de Paris : la conjuration des imbéciles

Les massacres parisiens perpétrés par des terroristes fanatiques sont politiques. La classe politique française tente, à l'aune de l'ampleur du drame, d'évacuer ses responsabilités. L'unité affichée a un objectif principal : camoufler les raisons purement politiques de cette attaque, et surtout, les racines de celles-ci. Analyse de la construction d'une "guerre" intérieure en cours, et des guerres extérieures fabriquées par des politiques françaises désastreuses.

Big

_ Les massacres parisiens perpétrés par des terroristes fanatiques sont politiques. La classe politique française tente, à l'aune de l'ampleur du drame, d'évacuer ses responsabilités. L'unité affichée a un objectif principal : camoufler les raisons purement politiques de cette attaque, et surtout, les racines de celles-ci. _ _ Analyse de la construction d'une "guerre" intérieure en cours, et des guerres extérieures fabriquées par des politiques françaises désastreuses. _

La politique arabe de la France

Ce qui était appelée la "politique arabe de la France" n'est pas une simple figure de rhétorique. Les différents gouvernements français depuis les déclarations d'indépendance des colonies (et protectorats) ont orienté leurs relations diplomatiques avec "le monde arabe" dans un sens précis. D'où la phrase consacrée de "politique arabe", voire "pro-arabe" des différents chefs d'Etats français. Au cœur de cette orientation politique très particulière se trouve bien entendu l'Etat d'Israël. Les raisons du refus du gouvernement Villepin de participer à la coalition militaire d'Irak en 2003 sont clairement contenues dans cette continuation d'une politique étrangère française largement favorable aux membres de la ligue arabe, et dans une position de neutralité, voire de défiance à l'égard d'Israël.

L'origine de cette...