Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

Arrestation de djihadistes français en Syrie : l'épineux problème des revenants

Plusieurs djihadistes ont été arrêtés par les forces kurdes du Parti de l’union démocratique (PYD) en Syrie. Pas n’importe lesquels. Il s’agit de pionniers du djihad en France : Thomas Barnouin, Thomas Collange, Romain Garnier et Emilie König.

Plusieurs djihadistes ont été arrêtés par les forces kurdes du Parti de l’union démocratique (PYD) en Syrie. Pas n’importe lesquels. Il s’agit de pionniers du djihad en France : Thomas Barnouin, Thomas Collange, Romain Garnier et Emilie König. Les hommes faisaient partie de la cellule d’Artigat (du nom du hameau où réside « l’émir blanc » Olivier Corel), le fer de lance de la mouvance salafiste de la région toulousaine, avec comme maîtres à penser Olivier Corel (jamais condamné) et les frères Clain qui se sont notamment illustrés en revendiquant, au nom de l’État Islamique, les attentats du 13 novembre 2015. La cellule d’Artigat avait organisé dans les années 2000 une filière pour envoyer des djihadistes en Irak, tissant les premiers liens solides avec la communauté salafiste belge, que l’on retrouvera plus tard au cœur des attentats du 13 novembre.

Thomas Barnouin s'est converti à l'Islam en 2000. En 2002, il fréquente la mosquée de Bellefontaine à Toulouse où il rencontre les frères Clain et Sabri Essid.

L’année suivante, il fait le pèlerinage à La Mecque, en Arabie Saoudite. Sur place, il s'inscrit à l'université de Médine afin d'étudier la langue arabe. Il revient en France à l’été 2005 avant de reprendre ses cours à Médine pendant l’année 2006. De retour pour l’été 2006, il effectue des aller-retours en Belgique avec Fabien Clain où il rencontre des membres de la mouvance salafiste locale. Les services de renseignement sont sur leurs...