Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

Amis geeks : Amesys vous invite à boire un coup

Vous vous souvenez peut-être qu'il y a quelques temps, Bull lançait une jolie maskirovska en annonçant la vente de son activité Eagle au sein d'Amesys. L'idée étant de se débarrasser d'un facteur négatif en termes d'image après les révélations de Reflets, d'Owni, du Wall Street Journal sur le business pas joli-joli d'Amesys dans des dictatures et des Etats policiers. Notamment en Libye, mais aussi à Doha, au Maroc, etc.

Vous vous souvenez peut-être qu'il y a quelques temps, Bull lançait une jolie maskirovska en annonçant la vente de son activité Eagle au sein d'Amesys. L'idée étant de se débarrasser d'un facteur négatif en termes d'image après les révélations de Reflets, d'Owni, du Wall Street Journal sur le business pas joli-joli d'Amesys dans des dictatures et des Etats policiers. Notamment en Libye, mais aussi à Doha, au Maroc, etc.

Nous écrivions par ailleurs que le business continuait comme si de rien était pour Amesys. Le système d'écoute global pour le Maroc continue de s'installer, tout ce qui compte dans le complexe militaro-industriel français poursuit des échanges commerciaux avec Amesys. Vraiment, il ne s'est rien passé...

Cette fois, ce n'est pas le fameux DaHubbleVisionPowa qui le révèle, c'est Amesys elle-même : tout continue comme si de rien n'était. L'entreprise invite en effet les geeks à venir boire un coup et à échanger sur ses technologies. Histoire de recruter.

Reflets souhaite donner un coup de pouce à Amesys en donnant un peu de visibilité à cette invitation et encourage tous ses lecteurs un peu geeks à se rendre dans les locaux de cette charmante boite pour aller voir de près ce qu'elle fait. Pour une fois qu'Amesys fait preuve de transparence, ce serait dommage de ne pas en profiter. Non ?

Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée