Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
Reflets poursuivi par Altice : la liberté d'informer menacée

Le groupe de Patrick Drahi tente de contourner le droit de la presse. Altice a des milliards, nous avons un site Web. Aidez-nous à défendre la liberté de la presse.

par bluetouff

Amesys nettoie Facebook

Hier via Twitter, un internaute nous faisait remarquer que toutes les publications d'FHIMT.com et celles de reflets .info sur l'affaire Amesys avaient disparu de Facebook. Il semble donc qu'Amesys soit intervenu auprès de Facebook pour faire retirer les contenus gênants. Ce n'est pas la première fois qu'on prend Facebook la main dans le sac. Le réseau social américain est clairement soupçonné d'avoir collaboré avec des états pour étouffer l'opposition dans les pays du monde Arabe.

Hier via Twitter, un internaute nous faisait remarquer que toutes les publications d'FHIMT.com et celles de reflets .info sur l'affaire Amesys avaient disparu de Facebook. Il semble donc qu'Amesys soit intervenu auprès de Facebook pour faire retirer les contenus gênants. Ce n'est pas la première fois qu'on prend Facebook la main dans le sac. Le réseau social américain est clairement soupçonné d'avoir collaboré avec des états pour étouffer l'opposition dans les pays du monde Arabe. Il y a peu de temps nous vous signalions également un viol caractérisé de vos correspondances privées sur ce réseau social.

Bref rappel des faits si vous étiez sur une autre planète ces dernières semaines :

  • En mai dernier, Reflets.info, particulièrement bien informé, fait la lumière sur le GLINT, un petit jouet à plusieurs millions d'euros dont l'objet est d'écouter l'ensemble d'une population. Nous suivons de près le dossier Deep Packet Inspection. Le GLINT est un produit de la société Amesys, une entreprise française qui a vendu ce jouet au dictateur Libyen Mouammar Kadhafi. Reflets.info avait bien senti un parfum de scandale d'état.
  • Nous transmettons nos informations à Owni qui poursuit l'enquête et accouche début juin d'un article très complet sur la question.
  • Fin août c'est le Wall Street Journal qui enfonce le clou après une visite, sur place, des installations d'Amesys.
  • Amesys répondra par un communiqué laconique en prenant soin de faire disparaitre les documentations commerciales de son site web. Reflets.info a naturellement répondu à la gadgetophrase d'Amesys et a pris soin de republier les plaquettes commerciales qu'Amesys a "perdu" dans sa "migration".
  • Le malaise est pourtant perceptible même au sein des équipes d'Amesys dont les produits ont bien servi à monitorer et surveiller une population entière... La France exporte donc autant les droits de l'homme que de la censure.
  • L'histoire nous dira si Amesys s'est offert les services d'une agence en e-reputation ou a directement fait pression sur Facebook pour faire supprimer tous les contenus la concernant.
  • Reflets.info est un site dont les contenus sont mirrorés par les soins de nos lecteurs, nous encourageons cette pratique. Toute censure de Reflets.info conduirait inéluctablement à un effet Streisand. Nos amis y sont très attachés.
0 Commentaires
Une info, un document ? Contactez-nous de façon sécurisée