Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Yovan Menkevick

Al Gore, climat et business carbone, you rock ! (fin)

Une fois que l'on connaît le parcours d'Al Gore, son influence centrale sur l'acceptation du concept de réchauffement anthropique, ses liens avérés avec la sphère financière la plus scélérate de la planète, il est temps de détailler son business. Un business qui n'a pas toujours bien marché, mais devient florissant avec l'abrutissement des masses par une propagande politique mondiale unique dans l'histoire.

_ Une fois que l'on connaît le parcours d'Al Gore, son influence centrale sur l'acceptation du concept de réchauffement anthropique, ses liens avérés avec la sphère financière la plus scélérate de la planète, il est temps de détailler son business. Un business qui n'a pas toujours bien marché, mais devient florissant avec l'abrutissement des masses par une propagande politique mondiale unique dans l'histoire. _

De mémoire, tu n'auras pas

Le business-plan pour créer une "économie décarbonée" est basé sur des amalgames et des raccourcis simples mais qui permettent d'engager une somme d'acteurs considérables. Le fruit de cette campagne de comm' planétaire, pour un homme d'affaires avisé comme Al Gore, est de devenir l'un des acteurs financiers centraux dans la nouvelle économie en cours de création. Puisqu'il s'agit bien de cela : l'opération "Changement climatique anthropique" mène à un basculement économique, politique global, au profit de ceux qui ont engagé l'opération, et la pilotent. Aidés de la toute puissante ONU, pour les crédits carbone, comme nous le verrons plus loin…

Il y a bien entendu des accrocs dans cette opération, et comme dans tout business, des tentatives ratées pour prendre des parts de marchés un peu n'importe comment. Le coup des agro-carburants pour sauver la planète des rejets de CO2 des véhicules au pétrole, en est un. A l'époque, en 2007, les...