Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

Agence H : fail, ze return... All your LULZ are belong to us...

Dans un commentaire sur l'un de nos articles, le bot qui dépose automatiquement la gadgetophrase de l'Agence H nous explique : "Nous avons lu avec attention votre article et nous tenons à vous faire part de notre réaction. Nous condamnons bien sûr fermement l’action qui a été menée contre le site paspeurdhadopi.fr. Elle ne concerne en aucun cas une mission confiée par l’Hadopi à l’agence H. Elle ne répond pas non plus à une initiative de notre agence.

Dans un commentaire sur l'un de nos articles, le bot qui dépose automatiquement la gadgetophrase de l'Agence H nous explique :

"Nous avons lu avec attention votre article et nous tenons à vous faire part de notre réaction. Nous condamnons bien sûr fermement l’action qui a été menée contre le site paspeurdhadopi.fr. Elle ne concerne en aucun cas une mission confiée par l’Hadopi à l’agence H. Elle ne répond pas non plus à une initiative de notre agence. Nous menons actuellement une enquête interne pour en déterminer les causes. Nous vous tiendrons informés au plus tôt."

 

Voilà qui est intéressant. Nous avions répondu que, ne sachant pas bien ce qu'est une adresse IP, l'équipe de Reflets ne pouvait authentifier ce post. Nous suggérions à l'Agence de nous envoyer un mail. Le bot de l'agence a immédiatement posté un mail. Vous nous direz, "mais comment savez-vous que c'est un bot ?". Tout simplement par ce que le mail est générique et qu'il nous dit à peu près la même chose. De plus, le titre du mail est terriblement énigmatique : "Post".

En voici le contenu :

"Nous avons lu avec attention votre article et nous tenons à vous faire part de notre réaction. Nous condamnons bien sûr fermement l'action qui a été menée contre le site paspeurdhadopi.fr. Elle ne concerne en aucun cas une mission confiée par l'Hadopi à l'agence H. Elle ne répond pas non plus à une initiative de notre agence. Nous menons...