Journal d'investigation en ligne et d'information‑hacking
par Antoine Champagne - kitetoa

Accord sur le nucléaire iranien : faites ce que je dis, pas ce que je fais

C'est une évidence : moins il y aura de pays détenant la bombe nucléaire, mieux le monde se portera. Si l'accord entre l'Iran et le reste du monde sur son développement nucléaire peut enrayer son accès à la bombe, tant mieux. Ceci dit, il est intéressant de voir comment les Etats-Unis se conforment aux enquêtes de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIAIE). Un vieux document (août 2005) de l'armée américaine tombé entre les mains de Reflets, va nous y aider.

C'est une évidence : moins il y aura de pays détenant la bombe nucléaire, mieux le monde se portera. Si l'accord entre l'Iran et le reste du monde sur son développement nucléaire peut enrayer son accès à la bombe, tant mieux. Ceci dit, il est intéressant de voir comment les Etats-Unis se conforment aux enquêtes de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIAIE). Un vieux document (août 2005) de l'armée américaine tombé entre les mains de Reflets, va nous y aider.

L'accord sur le nucléaire iranien a été salué par Barack Obama et la presse s'en est fait l'écho :

Barack Obama s'est félicité de cette entente "historique" avec l'Iran qui, si elle aboutit à un accord final d'ici le 30 juin, "l'empêchera d'obtenir l'arme nucléaire". "L'Iran a donné son accord pour un régime de transparence et les inspections les plus approfondies jamais négociées dans l'histoire des programmes nucléaires", a poursuivi le président américain. Répondant par avance à ses détracteurs, Barack Obama a assuré que l'Iran serait "plus inspecté que n'importe quel autre pays dans le monde". "Si l'Iran triche, le monde le saura", a-t-il lancé.

Quand il parle de régime de transparence avec les inspections les plus approfondies jamais négociées, il sait visiblement de quoi il parle. Son pays a signé un accord du même type en 1977, entré en vigueur en 1980.

...