Radio Reflets #7 : la Loi sur le renseignement (invité : Tristan Nitot)

#RadioReflets7 – mercredi 6 mai 2015. Téléchargez le podcast Format Ogg – Format mp3 Le thème : Pour sa septième émission de radio, Reflets ne pouvait faire l’impasse, actualité oblige sur le projet de Loi
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).

11 thoughts on “Radio Reflets #7 : la Loi sur le renseignement (invité : Tristan Nitot)”

  1. Je ne comprends pas, je n’accède à aucun lien de téléchargement sur la page. J’ai même regardé le code source avec Firebug mais ni mp3 ni ogg.
    C’est chez moi que ça déconne ou bien il y a un problème de lien chez vous?

    1. Si tu lis bien ce qui est écrit dans cette annonce, l’émission a lieu ce mercredi à 18h. Dans 3 jours. Tu nous entendras alors en ouvrant cette page. Ou en venant ensuite télécharger le podcast :-)

      Voilà, voilà.

  2. Juste pour signaler ce petit prix Busiris, qui démontre l’État d’esprit qui règne sur notre bôôôôô ! pays !!!

    http://busiris.fr/prix/prix-busiris-pour-bernard-cazeneuve

    Ce n’est plus, une fracture, que dis-je, un fossé, non, un gouffre, si peu ? un océan, bien plus, c’est un continent de faillites structurelles en phase terminale d’une autodestruction volontaire. Ce n’est plus la France qui est bradée, ce sont les Français (enfin, ceux qui restent) qui sont vendus au plus offrant sur le marché international !

    Une enquête approfondie sur nos FAI serait bienvenue, aux vues de certaines informations, (ex: les débits réels d’Orange ne sont pas proposés comme offre commerciale, à quoi servent-ils ?)

    Car, le soupçon des boîtes noires opérationnelles à des fins privées peu scrupuleuses est bien plus que fondé.

  3. « surveiller les internets pour des motifs aussi justifiés que le terrorisme »

    Ouais je suis totalement d’accord, d’ailleurs on va pas limiter ça à internet, parce que tous ces gens qui déclenchent des guerres de real-géopolitique au nom d’une population qu’ils se croient libre de manipuler à leur guise, c’est terrifiant ; le moins qu’on puisse faire c’est de se doter d’outils pour les surveiller, ou mieux, on en prend directement le contrôle, on nommera ça la démocratie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *