Nicolas : mentir, c’est pas beau…

Bon, c’est fait, il l’a eue sa petite guerre, l’agité de l’Elysée. Et en plus, avec une belle excuse qui marche bien, façon storytelling de première catégorie : Nicolas Sarkozy, seul au monde, avec ses
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).

5 thoughts on “Nicolas : mentir, c’est pas beau…”

  1. « s’ils avaient voulu faire passer un message de mécontentement, les Français se seraient mobilisés massivement »
    Marrant. La dernière fois c’était pour les retraites, et y’a rien eu au final, donc bon.

    Bref, j’espère que la situation en Lybie va s’améliorer, Papy Kadhafi étant le seul élément perturbateur de l’histoire (‘fin je crois)

  2. « C’est la ligne des Etats-Unis : M. Kadhafi doit partir (…) et je dois vous dire que cela se fera dans quelques jours, pas dans quelques semaines »
    Les points de suspension sont ici malvenus. Je crois que le délai dont il est question concerne la transition vers un commandement international de l’opération, et non le départ de Kadhafi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *