Morpho-Safran : la société algopolitique dystopique du futur a débuté

Morpho-Safran — comme cet article de Reflets l’expliquait il y a peu — est une entreprise de high-tech excessivement pointue dans le domaine de la biométrie, et qui depuis plusieurs années travaille sur des outils
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: drapher

Journaliste (atypique mais encarté) web et radio — @_Reflets_ et d'autres médias. Ni "désengagé" ni objectif ou neutre, mais attaché à décrire et analyser la réalité, même la plus déplaisante. On the net since 1994. Gopher is power ;-)

6 thoughts on “Morpho-Safran : la société algopolitique dystopique du futur a débuté”

  1. D’où la manie de mettre dans une même phrase les deux mots « Libertés » (au pluriel bien entendu, car faut segmenter, tu vois) et « sécurité » (cette fois au singulier, normal).
    Et celui qui n’est pas d’accord, ben c’est un « traitre », tout simplement (autre mot qui revient très fréquemment dans les déclarations). Et de traitre à terroriste, il n’y a qu’un pas. C’est pourquoi ils adorent parler de terroristes.

  2. Je laisse toujours un com’ pour le plaisir des yeux, à savoir dans la plaquette promotionnelle d’Argus, la grosse faute sur l’image du tribunal : « A la court, … » avec l’utilisation de « court » le qualificatif plutôt que « cour » l’endroit. La faute à la version anglaise du tribunal de justice, probablement.
    A part ça j’ai peur et je vais me racheter des casquettes et des hoodies quand j’irais dans certains endroits…
    A mettre en parallèle avec le gars déguisé et maquillé en Joker (de Batman) arrêté ce week-end, qui risque 5 ans de prison car c’est illégal dans son état de couvrir son visage avec un masque ou du maquillage, on a quasiment « de la chance »

  3. La France est traumatisée par le « flicage », sans doute à cause de son histoire.
    La gestion de l’identité, la biométrie généralisée, les bases de données de personnes, ça fait peur ici.
    Par contre ce n’est pas le cas ailleurs : la France est une exception.
    Je n’apporte pas de jugement, bien ou mal peu importe, mais il faut en être conscient.
    Full disclosure : ok c’est mon métier, tapez-moi dessus si ça vous défoule.

  4. Wow bienvenue dans minority report.

    Sinon personne n’a penser a fabriquer des casquette/lunette avec des diode infrarouge pour rendre son visage illisible par les caméras, mais invisible a l’œil nu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *