Le terrorisme verbal est très “tendance”

Sale réveil pour les Américains. Après des mois d’agressions verbales en tous genres par les adeptes des adeptes du Tea Party, un déséquilibré a décidé qu’il ne serait pas idiot de passer des mots aux actes. Il a donc tiré sur tout ce qui bougeait lors d’un meeting électoral, tuant six personnes, dont une petite fille de neuf ans.

Les « cibles » désignées par Sarah Palin se sont transformées en cadavres. De ce côté de l’Atlantique, dans un autre registre, Eric Zemmour, comparaît depuis ce mardi devant le tribunal correctionnel de Paris pour des propos un tantinet controversés sur « les noirs et les arabes ». Dans l’émission de Thierry Ardisson « Salut les terriens » diffusée sur Canal +, Eric Zemmour s’était indigné après une intervention de l’un de ses contradicteurs sur les contrôles au faciès : « Mais pourquoi on est contrôlé 17 fois? » avait-il lancé. « Pourquoi? Parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c’est comme ça, c’est un fait. »

La semaine dernière, Nicolas Sarkozy et François Hollande ont rivalisé de subtilité en évoquant chacun à leur manière la guerre des civilisations que traduirait, selon eux, l’attentat d’Alexandrie contre les coptes.

Traduction implicite pour les esprits faibles, précisément comme celui du tueur de Tucson : il y aurait d’un côté les méchants musulmans, et de l’autre, les gentils chrétiens.

On voit désormais où cette rhétorique mène immanquablement. Car les mots ont un pouvoir, ils définissent la pensée, les idées, ils sont le moteur de l’âme humaine. Les révolutions, les guerres se font par la « grâce » des mots. Pas par celle du silence.

Bien entendu, Eric Zemmour le crie haut et fort : il n’est qu’un simple adepte de la liberté d’expression :

« Quand on décrit la réalité, on est criminalisé »

Cette déclaration d’Eric Zemmour est intéressante. Il voit la réalité ainsi. Les trafiquants de drogue sont noirs et arabes. Les chefs d’entreprises ont le droit de refuser d’embaucher des noirs et des arabes. Il oublie de dire que les délinquants en col blanc sont aussi des noirs et des arabes. Il oublie de dire que les Juifs sont radins, qu’ils contrôlent la presse et que…

Mystère de l’esprit humain qui peut se convaincre qu’une idée ne reposant sur aucune donnée factuelle, scientifique, qu’un fantasme, donc,  EST la réalité. Un « fait », comme il le dit.

Malheureusement, cette « réalité » véhiculée par des personnes ayant un accès massif aux media de masse, risque d’être prise pour telle par ceux qui en entendent la description. Les mots ont un sens et sont parfois une arme par destination…

Les appels au meurtre ont été clairs et précis dans le cas de Julian Assange, seule personnalité « visible » de Wikileaks. Vous pouvez les consulter sur ce site qui en garde trace. Décidément, le terrorisme verbal est très à la mode ces temps-ci. Petit souci, cela fait quelques années que cela dure…

Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).


1 thought on “Le terrorisme verbal est très “tendance””

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *