Inventaire à la Prévert des questions sans réponse sur #PRISM

Le temps passe, et les questions que nous nous posons chez Reflets ne sont même pas évoquées dans les articles sur PRISM. Sans doute parce qu’elles sont idiotes. Quoi qu’il en soit, nous allons les
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).

12 thoughts on “Inventaire à la Prévert des questions sans réponse sur #PRISM”

      1. Pas vraiment d’accord pour dire ça comme ça Blue, le « fonctionnement » et la logique sont les mêmes : surveillance généralisée du net et détection de patterns à « dangerosité potentielle » (avec en outre des trucs trop mignons comme watermarking des fichiers pour traçage des échanges, ou cerise sur le gâteau le croisement de tout le bastringue avec la vidéosurveillance IRL).

        Mais la question « journalistique » n’est même pas là Blue.

        Ce que je voulais mettre en avant, c’est que ce Indect c’est bien de par chez nous, avec le silence voire la collaboration active des politiciens et des services de par chez nous, dans le dos des vrais gens de par chez nous, contre les vrais gens de par chez nous, toussa toussa.

        Alors, il me semble plus que indispensable quand un journaliste parle de Prism et des méchants américains de bien mettre en perspective avec ce Indect de par chez nous par exemple.
        C’est si semblable, et si significatif que ce le soit… :/

  1. bon listing, mais peut être que la réponse à

    « Pourquoi la presse ne pousse-t-elle pas dans leurs retranchement les personnes du Congrès qui étaient au courant des programmes ? »

    et là :

    « Pourquoi les USA s’offusquent à ce point d’un secret de polichinelle qui est loin de mettre en danger la nation et qui ne divulgue aucun nom ?  »

    :p

  2. « Pourquoi ces systèmes d’interception très perfectionnés ne permettent-ils pas de :
    • confondre les fraudeurs fiscaux,
    • confondre les membres du secteur de la finance qui génèrent des bulles,
    • arrêter les délinquants en col blanc,
    • éradiquer les mafias,
    • mettre fin aux trafics de drogues et d’êtres humains,
    … »

    Honnêtement, quand j’ai lu le listing, je me suis dit « Mais bon sang oui ! C’est abusé. » Puis j’ai réfléchi aux tenants et aboutissants. À chaque fois, cela contient du pour et du contre (de la droite et de la gauche ? #~troll).

    Les preuves apportés par PRISM ne seraient pas recevables et dans une démocratie légaliste on veut des preuves irréfutables et des procédures procédurières. Donc il faut légaliser PRISM et accepter une surveillance généralisée ? C’est pas ce que vous combattez ?

    Comme quoi PRISM c’est aussi une transparence totale finalement, mais qu’il faut la mettre au service de l’humanité et pas seulement dans celles de quelques pontes américains ? Que c’est un outil qu’il faut donner à ceux qui n’ont pas de pouvoir (les citoyens) plutôt qu’à ceux qui en ont déjà ?

    1. >> Les preuves apportés par PRISM ne seraient pas recevables et dans une démocratie légaliste on veut des preuves irréfutables et des procédures procédurières.

      Si elles sont si recevables et si irréfutables que ça pour traquer les pseudos-terroristes-pédos-nazis quand ça les arrange, alors je vois pas pourquoi ce ne serait pas le cas pour les ripoux aux manettes de nos « démocraties » ou autres banksters, mafias, et magouilleurs et escrocs de toutes obédiences.

      Ou alors, c’est que ce système est mis en place justement pour les protéger afin qu’ils puissent magouiller tranquille en toute sécurité. Ainsi plus de machin-gate, personne ou presque n’est au courant et on justifie le tout au nom de la traque des mythos terroristes ou de la sécurité nationale, et vogue la galère…

      Ce qui semble au final bien mieux justifier la mise en place de ces dispositifs.

      1. L’affaire dite Julien Coupat en 2008, n’est-elle pas le fruit d’écoutes et d’informations illégalement récoltées (via les réseaux d’espionnage globaux FR), ce qui finalement empêche l’inculpation de ses complices et la certitude de sa condamnation ?

        Je pense que pour les pédos-nazis dont tu parles, qui a pensé à leur demander l’origine et la validité des preuves. Si j’étais criminel et qu’un jour on me met des preuves sous le nez, je continuerai à nier et je demanderai qu’on me prouve la légitimité des ces preuves. Comment on-t-elle été obtenue, par quelle procédure, le mandat pour procéder à sa récolte était-il en bonne et due forme ?
        C’est comme ça que la plupart des politiciens et des criminels en col blanc se font blanchir/relaxer : Ne jamais reconnaître la faute et contester les procédures et formes d’obtention des dites preuves.
        Quelles lois ont autorisé un système d’écoute globale de la population ? Est-il légal de l’utiliser comme moyen formel de preuve ?

  3. ce système de surveillance dont prism est le petit bout visible est un marteau piqueur pour écraser une mouche.

    je ne pense pas que la NSA ou tous les autres acronymes du monde américain de l’espionage ou contrespionage soient capables d’anticiper quoique ce soit avec un déluge d’information pareil. M’est avis qu’aucun de leur logiciel n’est capable de croiser tant d’information pour en tirer des conclusions utiles à l’avance, bien qu’ils se défendent du contraire (X attentats déjoués = pipeau ; moi aussi je peux affirmer n’importe quoi). Donc c’est pour cela qu’ils n’y a aucun résultat tangible qui sort de ce programme d’écoutes généralisées.

    A mon avis, ils peuvent juste utiliser cette information collectée pour pouvoir dire après coup : mais bien sûr, on savait, voyez bien qu’on vous protège.

    cela ne veut pas dire que dans quelques années ils n’arriveront pas à prédire certaines choses, mais pas encore. il ne faut pas surestimer la capacité des logiciels d’analyse. cela dit je ne suis pas dans les secrets d’état.

    1. depuis quelques jour, IBM essai d’affirmer le contraire, en tout cas c’est ce que j’ai pu comprendre dans une de leur pub sur Utube, celle avec le flic et le voluer de restaurant, il me semble.
      heureusement qu’ils sont là pour nous garantir un avenir meilleur, débarassé de criminalité d’ailleur !

      je me demande si leurs systèmes sont capables de prédir de tels meurtres :
      http://www.juriguide.com/la-vie-politique/27062013,corbeil-essonnes-serge-dassault-un-double-rebondissement-politique,726.html

      profitez un maximum, car vos enfants, eux, ne pourront sûrement pas ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *