Carlabrunisarkozy.org : la cour des comptes confirme le coût de 410 000 euros pour le contribuable

Quand nous lisions hier le « rectificatif » publié (si , si .. il est bien publié mais le site est tellement ergonomique qu’il faut scroller vers le bas pour accéder au contenu, ça se passe sous
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

13 thoughts on “Carlabrunisarkozy.org : la cour des comptes confirme le coût de 410 000 euros pour le contribuable”

    1. LOL la RACHE, excellent.
      Sinon, billet un peu brouillon aujourd’hui, mais fort bien venu. Je posais hier la question d’une réaction de la Cour des Comptes… elle était en route déjà via PCinpact ! Et quelle réponse. Conforme à ce qu’on pouvait attendre.
      Cette affaire aura au passage le mérite de (re)faire le tri dans les titres de presse sérieux (Huffington Post et le Figaro, coucou).

      Reste à savoir pour 2009/10, et c’est probablement pas triste ; et voir ce qui est envisageable auprès de Mâme Bruni et de son époux dernier en date.

  1. Au vu de ces éléments, pourquoi le procureur de la république n’a-t-il pas encore ouvert une information judiciaire contre X pour détournement de fonds publics, complicité et recel ?

  2. Effectivement vu le niveau il est probable que le soit disant « développeur » ait modifier le core, rendant toute mise à jour hasardeuse… Pour 410 000€ ils auraient pu prendre autre chose qu’un mec sans expérience…

    On prend les paris sur la date du pîratage ? ^^

  3. « 410 000 euros d’argent public »
    « …avec une facturation généreuse de 3 000 euros par mois imputables à l’hébergement de ce site »

    Je pense que celui qui a accepté de tels prix n’a pas fait d’appel d’offre.

  4. HAHA la grosse quenelle le prix du SITE !

    Des barres … le site le plus cheap, le plus dégueulasse du monde… pour la modique somme de 400 K euros …

    les chinois font mieux pour 500 euros, cela aurait fait moins d’histoire…

    « plus t’es riche plus t’es con ! »

  5. Finalement, les citoyens seront-ils remboursés ? Faudra bien écrire les chapitres suivants, parce qu’une année à 410Keuros en temps de crise, on s’inquiète pour le sérieux déployé à traiter les autres dossiers « lourds » de l’Etat à l’époque « par qui de droit » …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *