#AdGate Free : la bonne blague… des DNS menteurs !

Chez Reflets, nous avons trouvé particulièrement savoureux l’épilogue du « AdGate Free / Google ». Car devinez quoi… nous avons une bonne mémoire ! Et notre mémoire nous rappelle aux bons souvenir de Rani Assaf, le directeur technique
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

35 thoughts on “#AdGate Free : la bonne blague… des DNS menteurs !”

  1. Sur la même liste, quelques messages plus loin, le même Rani écrivait :

    Perso, ce que je ne comprends pas depuis 2 ans avec ces histoires, c’est que si c’est si innoncent et que c’est fait pour aider la pauvre M’dme Michu, pourquoi ce genre de services n’est pas rendu au bon endroit, à savoir: le navigateur.
    http://www.mail-archive.com/frnog@frnog.org/msg06701.html

    Vraiment délicieux :)

    Et quelques messages plus tôt la réaction d’un certain Xavier Niel :
    http://www.mail-archive.com/frnog@frnog.org/msg06695.html

    Trop drôle effectivement…

  2. De plus en plus d’articles sur Reflets sont écrits sans aucun esprit d’analyse critique… De la part de bluetouff c’est d’autant plus décevant que, mise à part qu’il écrit avec ses pieds, d’habitude on a le droit à du contenu. Là, rien de tout ça.

    « Nous avons une bonne mémoire »… Ou un bon moteur de recherche… Puis pondre 5 lignes pour ça. Il existe des réseaux sociaux de masturbation intellectuelle pour ça : Facebook, Twitter (ça fait plus « sérieux »).

    1. C’est mon premier jour.

      Mais ceci dit, vous avez raison, outre le fait que j’écris avec les pieds, en fait surtout avec le gros orteil, on me reproche régulièrement ma capacité limitée d’analyse. Une capacité que je vous envie, votre fine analyse des réseaux sociaux en étant une démonstration.

      Mais le plus blasant dans tout ça c’est de répondre à des commentaires à la con.

      Et non je ne suis pas journaliste, mon vrai blog est ici d’ailleurs : http://cypherpunk.fr

      Je pense que je vais y retourner végéter un peu et vous laisser à vos bons mots quelques mois.

  3. Ne serait-ce pas ici la perpétuelle recherche de Free de limiter le débit sur son peering vers les Etats-Unis car j’imagine que la plupart des annonceurs sont situés là bas ???

    1. Le principal annonceur est Google. L’idée principale était de combattre Google, par un manque à gagner certain (car quand on voit comment les webmasters même de petits forums sont rémunérés par AdSense, les bénéfices sur marges de Google doivent être très intéressants).

      Par contre, une enquête statistique sur ce que fait économiser en ko ou Mo, le surf sans publicité et le surf avec publicité sur une durée définie, pour deux mêmes utilisations, ça ce serait intéressant.

      On sait que les tuyaux de Free sont bouchés. La solution de blocage de pub aurait-elle contribuer à déboucher un peu les tuyaux ? Sans étude sérieuse, nul ne peut le savoir. Peut-être qu’un Refletiste s’y mettra un jour. Qui sait ?

      1. Lol, la pub boucherait les tuyaux…
        Toi dis moi tu as une capacité d’analyse ultra intéressante, tu me files ton accès au MRTG de free ?
        Plus sérieusement, vas plutôt lire la peering policy d’iliad et reviens nous débiter tes conneries après « vraie » analyse.

        1. Je n’ai pas encore de quoi faire des test. Mais ce qui est sûr c’est que sur un site phpBB sur lequel un gus fout deux publicités, la taille du contenu hors pub’ est presque aussi grande que les pubs elles-mêmes lorsque ces dernières sont des images animées ou du flash.

          Alors oui, la pub, sans « boucher » les tuyaux (c’est une image… je sais ce qu’est le peering, merci), peut bouffer pas mal de poids sur le débit. D’autant plus quand pour mater une vidéo de 2 minutes sur un site de streaming, l’utilisateur doit se bouffer une pub’ vidéo de 20 secondes juste avant.

          Il n’y a pas de petite économie, surtout quand on nous bride et que personne ne veut payer le débridage.

          Mais bon, quand je vois ton blog et ses printscreens en png, en effet, les économies de poids de contenu ne semblent pas être un problème pour tout le monde.

          Bref, comme dirait Murat : « à dégager ». Les gens qui postent de la daube et au lieu de faire profil bas, ou de prendre un minimum de recul, n’ont que les mots « cons » et « connerie » à la bouche, bah au final, quand ils se barrent, ils ne nous manquent pas.

          1. +1 à lire de pareils étrons on finit par douter du site dans son ensemble. à vrai dire de la part de quelqu’un qui considère que la publicité est un contenu, on peut comprendre l’autosatisfaction à la rédaction d’un tel article.

            par ailleurs nous sommes persuadés que cette personne ne possède, ô grand Dieu non, pas de bloqueur de publicité sur son navigateur. en effet, quoi de plus enrichissant que de la publicité pour des sites de rencontre communautaristes ou des écoles privées hors de prix distribuant à la pelle des diplômes sans valeur? mes préférées étant toutes ces publicités plaçant la femme comme un objet sexuel et proposant des rencontres coquines, le tout bourré de fautes de grammaire et d’orthographe. rien de tel pour relever le niveau intellectuel du pays. rien de plus enrichissant pour le français moyen que de se rouler dans ses propres excréments. et on en redemanderait en plus d’après l’auteur de cet article.

            la france a été éclairées par les lumières, est devenue le pays des droits de l’homme. deux siècles plus tard tous ces beaux principes sont passés à la trappe. rien de tel que de la publicité pour du papier toilette, des yogourts, des voitures et du parfum hors de prix pour nous faire rêver, n’est ce pas? on en oublierait presque le film que l’on était en train de regarder lorsqu’il a été coupé pour la seconde fois pour ces importantes annonces, ce primordial « contenu ». s’il s’agit d’un film français on pardonnera l’oubli. les choristes, les ch’tis et intouchables c’est le cinema insipide que l’on aime en france. il est vrai que les publicités pour les bonbons, le café et les glaces diffusées avant le film ont bien plus de saveur et reste du « contenu » pour lequel nous nous réjouissons tous ensemble de payer nos 7 euros à l’entrée.

            j’arrête ici vous m’aurez compris. je me moque de vous et de votre torchon.

          1. À un article torchon, on répond par un commentaire torchon… du genre sans mettre de majuscule après un point et au début d’un paragraphe (c’est la grosse touche au milieu à gauche)… ils sont mignons…
            Et c’est vrai que les pubs coquines, ça n’a rien à voir avec les sites que tu as visité avant, au moins notre « torchon » te sert à quelque chose et nous en sommes ravis :)

            Bonne année, joyeuses Pâques, bisous …

    2. De toute manière, c’est con ce que tu dis au sujet du peering puisque la pub arrive jusqu’à la Freebox…
      Le manque à gagner par manque de clics peut-être, mais au niveau du débit c’est idem à avant.

        1. MDR. Bon, satanas_g et toi devez être de vrais pros alors… ou pas.

          Pour info, ça fonctionnait comme ça :

          1. Sur son navigateur, le Freenaute demandait à voir le site http://www.coincoin.com sur lequel il y avait des bandeaux publicitaires
          2. Son navigateur interrogeait le serveur DNS le plus proche. A savoir, la Freebox.
          3. La Freebox interrogeait à son tour d’autres serveurs DNS jusqu’à obtenir l’adresse IP du site en question et la fournissait au navigateur.
          4. Le navigateur utilisait alors l’adresse IP du site pour charger la page (et les suivantes).
          5. Sur cette page il y avait du contenu externe à charger, dont du contenu publicitaire menant, sur la page ads.jeveuxdelatune.com/pubnutella.htm
          6. Le navigateur demandait donc de nouveau au serveur DNS le plus proche (toujours la Freebox) l’adresse IP du site ads.jeveuxdelatune.com pour aller récupérer la page /pubnutella.htm qui s’y trouvait.
          7. Le serveur DNS (Freebox) avait cette adresse web dans une liste « noire » où elle avait remplacé la véritable adresse IP par une adresse IP locale (la sienne) menant vers une page vierge, quelque soit la page qu’on lui demande sur ce site.
          8. Les pubs apparaissaient sous la forme de pages blanches (et l’ensemble du site aussi).

          Donc, la publicité n’était jamais chargée. La requête n’allait même pas sur le réseau Internet… alors de là à atteindre les États-Unis d’Amérique du Nord !

          Source : http://www.bortzmeyer.org/free-adgate.html

          Bref, quand on ne maîtrise pas un sujet, on évite de rédiger dessus…

          1. On passe pour un con.
          2. On rend les autres (Amicalement, le troll officiel du site, pour ne pas le citer) encore plus idiots qu’ils ne le sont déjà.

          Le site Reflets est en effet rédigé par des amateurs, mais des amateurs éclairés sur les sujets à propos desquels ils rédigent. Si tu n’y connais rien sur un sujet, évite de rédiger un article dessus.

          J’invite, par ailleurs, tout autre Refletiste qui serait réellement expert sur la question, à rédiger, à sa sauce, un article technique sur le sujet. Histoire que les satanas_g, Amicalement et autre bluetouff s’endorment un peu moins bête un soir dans leur vie.

          Je ne dis pas être expert (loin de là même), mais j’avais au moins eu l’honnêteté intellectuelle d’aller me documenter un peu avant de poster.

          Pour le coup du PNG par contre, j’avoue que c’était un peu (beaucoup) de la mauvaise foi de ma part, car un printscreen sans perte, c’est vrai que c’est bien plus agréable à zieuter qu’un JPG pesant la moitié de sa taille (je ne parlais évidemment pas de GIF animé… d’ailleurs, animé donc prenant plus d’espace ! Bouh.) Désolé pour ce troll là, donc.

          Pour le reste, je n’ai rien à retirer.

          Cordialement,

          1. Relis bien le fil, c’est ton idole le premier à avoir été insultant (dès son article en fait, il faisait déjà dans la vulgarité, mais ça c’est pas nouveau de sa part), je n’ai donc fait que m’adapter au niveau de langage.

            S’il est réellement « plus qu’informaticien » (et de bonne foi), il reconnaîtra son erreur.

            Sinon tant pis pour toi.

            Quant au côté politique (pour lequel tu dis être expert, et franchement, j’en doute énormément) je n’ai aucune compétence. C’est d’ailleurs pour cela que je lisais Reflets jusqu’à présent. J’avais l’impression qu’enfin (!), un deuxième Ovni (hmmhmm) sur le web était né et fournissait du vrai boulot journalistique.

            Mais à voir le manque de remise en question de ses auteurs, et étant donné que le sourçage n’est pas du tout le fort de ce site, je commence à mettre beaucoup de ce que j’y ai lu en doute.

  4. Bonjour les gens,
    Et bien je vois qu’il y a du sport dans les commentaires !… (ça faisait un moment, de mémoire, qu’il n’y avait pas eu d’échanges musclés, qui sentent l’homme et la testosterone :-p ).

    Par contre, la « tête de turc » aurait-elle changée ? Après Yovan, c’est au tour de Bluetouff de se faire charger, c’est ça ? J’ai bon, là ?

    C’est quand même dommage tout ce temps et cette énergie perdus, alors qu’il y a tant de choses à faire par ailleurs… Comprenez bien, je n’ai rien contre la polémique en général, c’est parfois même amusant quand ça a du panache et un langage « fleuri » (ou à base de noms d’oiseaux, chacun ses goûts). Mais tout le monde n’est pas Michel Audiard, moi le premier.

    Mais là où je pense qu’un truc coince, c’est que je lis trop souvent des attaques personnelles sur le style à destination des auteurs de Reflets. « Ecrire avec les pieds », c’est une phrase à mon pépé ça, une boutade de l’époque de l’imprimerie, quand les lecteurs n’étaient majoritairement pas des auteurs eux même… C’était avant les intertubes quoi. Maintenant, (presque) tout un chacun peut s’exprimer, dire des conneries, parfois, et même écrire avec le membre qui lui sied le mieux, si ça lui chante.

    Je crois que la ligne éditoriale de ce site est assez claire, et elle se positionne selon moi depuis le début franchement : elle est massivement parodique, potâche parfois, assurément décalée. Point. Et par dessus le marché, elle peut parfois être sévèrement factuelle, avec des gros png #kitache dedans…

    Tout cela pour dire, ceux qui ne souhaitent pas lire les torchons exposés ici, et subir la « prose sans le savoir » des auteurs de ces lieux n’ont tout simplement qu’à passer leur chemin, et ne pas consulter ce site. It’s so simple, no ?

    D’autres lecteurs suivent ce blog au contraire pour lire cette prose là, et ainsi va le monde.

    Avec toute mon amitié à toutes et tous.

    1. Yopyop,

      J’admets que le « écrit avec ses pieds » était un peu exagéré. C’est plus le contenu (ou plutôt son absence) que je voulais « dénoncé ».

      Mais il semblerait que ce soit uniquement cette expression (que je ne voulais pas utiliser pour blesser, mais juste pour signifier que les anciennes contributions de Bluetouff n’étaient pas non plus, à mes yeux, la perfection, malgré leur contenu intéressant) qui a retenu l’intention.

      Vraiment, le seul point sur lequel j’insiste. C’est que cet article est creux et en plus, très partial, car parle d’une technologie « intrusive », qui en fait ne l’est pas du tout (ou on n’a pas la même définition du terme). Par contre, l’absence de transparence sur la liste filtrée, était critiquable, elle. Pire encore, je critique l’auteur qui, en commentaires, parle d’un sujet qu’il ne maîtrise a priori pas, sur un ton hautain.

      C’est surtout ce dernier point, qui a envenimé les choses avec moi.

      @+

        1. Oui, je les ai vues après post. Mais on ne peut pas éditer. ^^, Puis l’orthographe et la grammaire d’un commentaire, tant que ça reste lisible et dépourvu de langage SMS. Perso’ je ne m’arrête pas trop à ça. M’enfin… chacun ses préoccupations. :)

      1. Elle est de fait intrusive puisqu’elle porte atteinte à la neutralité du réseau, par une décision unilatérale d’un FAI qui est pour mémoire un « fournisseur d’accès internet » et non un « filtreur d’accès internet ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *