Ventes d’armes : pendant la crise, les affaires continuent…

Qui parle de crise ? Pas les marchands d’armes en tout cas. Selon la dernière étude du Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI) portant sur les 100 plus gros fabricants d’armes, leurs ventes ont progressé de 14,8 milliards de dollars à 401 milliards (+8%) en 2009. En termes constants, depuis 2002, la hausse s’établit à 59%.

Les Etats-Unis sont les premiers consommateurs. On le serait à moins avec deux conflits majeurs en cours (Irak et Afghanistan). Le SIPRI note que 78 des cent premières sociétés dans ce secteur sont d’origine américaines et d’Europe de l’Ouest. Ces 78 sociétés ont généré 91,7% du total des ventes. Dans le détail, 45 de ces sociétés sont américaines. Quelque 33  sont basées en Finlande, France, Allemagne, Italie, Norvège, Espagne, Suède, Suisse et Grande Bretagne. Vingt-six sont en France, Allemagne, Italie et Grande-Bretagne. Aucune sur les 100 premières n’est basée en Amérique Latine ou en Afrique.

Le Top 100 comprend 6 firmes d’armement françaises en 2009. Leurs ventes d’armes combinées atteignent 24.8 milliards de dollars, une augmentation de 8% en termes réels par rapport a 2008. Les ventes d’armes des firmes d’armement françaises du Top 100 représentent 5.7% des ventes d’armes du Top 100 et 19.1% des ventes d’armes combinées des firmes d’Europe Occidentale qui font partie du Top 100, précise le SIPRI à Reflets. Ces montants ne prennent pas en compte les ventes d’armes réalisées par EADS (dont une partie du capital est détenue par des firmes françaises et par l’Etat français).

Les plus importantes firmes d’armement françaises, en termes de ventes d’armes et services militaires, sont Thales (10.2 milliards de dollars) suivie de Safran (4.7 milliards de dollars). Thales représente 44% des ventes d’armes des firmes d’armement françaises comprises dans le Top 100.

Selon les données compilées par le SIPRI, la France a vendu en 2007 quelque 100 missiles anti-tanks Milan à la Libye (voir en milieu d’article), qu’elle a livrés en 2009 pour un montant de 168 millions d’euros.

Nicolas Sarkozy a beaucoup oeuvré pour que les ventes d’armes, et même de nucléaire civil vers la Libye s’accélèrent, provoquant même parfois l’ire de ses amis européens.

Pour que le lecteur se fasse une idée précise de ce qu’est la diplomatie Française, de ses arrangements avec des gens bien sous tous rapports comme le colonel Kadhafi, Reflets.info pointe vers cette image d’un manifestant libyen dont le crâne a été explosé à coup de très gros calibre ou vers cette vidéo dans laquelle les manifestants dévoilent des corps brûlés vifs. Tout est possible en Libye, vous savez, ce pays dont François Fillon disait en 2007 que la polémique provoquée par la visite de Mouammar Kadhafi à Paris était « déplacée ». « Il est légitime que la France entretienne des relations d’Etat à Etat dans le respect du droit international », précisait-il même.

Déplacée, la polémique ? Ne serait-ce pas la diplomatie Française qui est un peu « déplacée » ?

Les mois à venir (mars, avril et juin) apporteront leur lot de détails, quand le SIPRI détaillera qui achète, qui vend, quelle est la part de corruption liée à ces ventes, etc.



Reflets.info espère pouvoir détailler demain les informations contenues dans cet article. Stay tuned.

Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).


8 thoughts on “Ventes d’armes : pendant la crise, les affaires continuent…”

    1. Je crois avoir lu lorsque je suis tombé sur la photo qu’il s’agissait d’un calibre 50 mm. Mais sans certitude. Je n’ai pas fait attention parce que le calibre de la balle m’a s’emblé totalement accessoire.

  1. leurs ventes ont progressé de 14,8 milliards de dollars à 401 milliards (+8%) en 2009.
    !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Il me semble qu’il y a là une incohérence mathématique, ou bien les lois arithméthique changent lorsqu’il s’agit de finances?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *