Universités et handicapés, un bonneteau à 30 millions

Vous avez peut-être lu cet article aussi intéressant que sidérant du site Affordance.info : « Le cynisme est un métier. Et le grand n’importe quoi un projet politique« . En quelques lignes, voici l’histoire résumée. L’Etat va
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).

7 thoughts on “Universités et handicapés, un bonneteau à 30 millions”

  1. et le pire c est que recruter des vigiles ne sert a rien !
    Un vigile c est par definition non armé : que va t il faire face a une AK47 ou meme un camion fou (ou meme les armes de la police municipale n etaient pas assez puissante pour abattre le tueur)

  2. J’ai lu le blog affordance.info, et j’ai adoré le style du rédacteur, bien meilleur que la version expurgée qui est parue dans Libé.

    Et j’ai aussi apprécié la confirmation intrinsèque apportée par le ministère de l’éducation, pour qui aurait eu des doutes sur le cynisme en question.
    Elle est très libertarienne/néocon cette réponse, dans le style « ben oui, quoi, yavait un connerie dans le principe, alors nous avons entériné la connerie, nettement plus facile que la corriger (après tout, ces povtypes d’handicapés, OSF, et en plus cela se fait depuis longtemps, vous vivez dans un monde de bisounours ou quoi ?) ».

    « Et pis c’est juste provisoire » (juste pour le prochain millénaire).

  3. Vous êtes mauvaise langue, ils peuvent embaucher des vigiles handicapés pour gagner sur les deux tableaux !

    Ceci dit, me voilà rassuré, les universités vont assurer leur propre protection contre le terrorisme.
    Et moi qui pensait bêtement que le maintien de l’ordre public, et donc la lutte contre le terrorisme, tombait plutôt sous la coupe budgétaire du ministère de l’intérieur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *