Sécurité : Sony se prend une nouvelle claque

sonyLes problèmes de Sony s’enchainent et se ressemblent. Ça devient triste pour le géant Nippon et ça risque à force de le devenir pour le peuple Japonais dont il est une puissance économique « pilier ». Cette fois ce sont des données internes à Sony qui auraient fuité, elles sont, alors que nous écrivons ces lignes, en train d’être uploadées sur des sites de direct download et seedées sur les réseaux P2P.

C’est @lulzsec qui l’annonçait sur Twitter, les premiers liens devraient donc tomber d’ici une petite heure :

Twitter : @The Lulz BoatD’où vient cet acharnement contre Sony ? L’une des thèses avancées serait que des communautés de hackers prendraient la défense de Geohot qui a cracké la PS3  et à qui Sony a trouvé intelligent d’envoyer les avocats. En dehors du challenge technique que peut présenter l’étude de la PS3, c’est aussi une aubaine pour Sony de voir sa console crackée et donc un engouement des utilisateurs et des bidouilleurs pour son produit. Là où c’est un peu plus triste, c’est pour les éditeurs de jeux.

Mais quelle que soit les raisons qui poussent certaines personnes à attaquer Sony, on sent bien une certaine escalade qui pourrait bien finir par mettre sérieusement à mal Sony… et des milliers d’emplois.

Twitter Facebook Google Plus email

8 thoughts on “Sécurité : Sony se prend une nouvelle claque”

  1. En même temps, après les blagues du format audio ATRAC, des rootkit dans leur CD, de leur rôle en tant que major (et l’impact sur nos libertés), de leur amour sans limite du DRM (d’ailleurs, le PSN souffre des même erreurs de conception que celles qui font croire que les DRM vont marcher : on met la protection sur la machine), des merdes avec le PSN justement, du blue ray bien verrouillé (d’ailleurs, on peut les lire maintenant sous linux sans les ripper ?), je ne vais aps les plaindre, mais alors pas du tout.

    Je me demandais juste quand est-ce que ce comportement allaient leur retomber sur la tronche. C’est visiblement chose faite. Note pour les autres : le karma existe, et s’il n’existe pas, on fera en sorte qu’il existe.

  2. C’est beau de voir que David peut encore butter Goliath. Bien illustré par le « Believe that anything you can imagine, you can make real. ».

    C’est peut être pas le bon sens qui parle dans ces attaques, mais c’est pas forcément le bon sens qui guide sony non plus. C’est la jungle les amis!

  3. Je suis tenté de voir dans les déboires de Sony un changement d’ère. Jusqu’à présent on été plus ou moins prisonniers en fonction de nos choix technologiques. Avec l’arrivée du web, là où le grand public à vu un moyen de se libérer de certaines contraintes, notamment avec le P2P, les grands groupes y ont vu 1/une menace (en partie justifiée) 2/Une opportunité de resserrer encore un peu plus l’étau. Forcément, cela ne plait pas et tiens jusqu’à ce que la « mauvaise » personne soit énervée.
    Dans le cas de Sony, Géohot a sans doute été le déclencheur et des hackeurs talentueux (plus en tout cas que les gars chargés de la sécurité) ont décidés de montrer leur mécontentement.

    Pour ce qui est des employés, je pense que leur situation est déjà bien dégradée depuis le hack du PSN. Leur fierté a du en prendre un sacré coup.
    Ensuite hélàs, ce sont souvent ceux qui sont en bas de l’échelle qui payent le plus lourd tribu pour les erreurs et les négligences (caractérisées ?) de ceux qui sont au sommet, que l’on s’appelle Sony, Sacem ou autre.

    D’ailleurs, à quand un hack de la SACEM ? Je ne sais pas pourquoi, mais je suis sûr qu’il doit y avoir 2/3 trucs bien croustillants à y trouver *sifflote*

  4. SONY n’est pas un bisounours depuis son apparition, en tant que corporate, ils se sont bagarre face a des conccurents, avec la mentalite: Manger ou Etre Manger!

    Une entreprise qui existe depuis 1946 a certainement un nombre incalculable de Squelette dans le placard: des annees d’optimisations fiscal (l’activite propore de chaque Group), des produits lances a la va-vite et incomplet (portables VAIO, ultra-cher et instable au possible), une communication marketing « SONY Style » plus que consummeriste (avec chaines de TV, strass & paillette)

    Depuis Avril, c’est SONY qui se prend un retour de flamme. Je ne pense pas qu’ils sont a plaindres, ni meme les studios de developpements qui sont ‘asttreinds’ aux SDK de SONY plus par obligation que par volonte: ont fait des choix ont les assumes!

    D’ailleurs ces memes Studio devraient se coaliser pour se retourner contre SONY (qui doient autant de comptes a ces ‘end-users’ qu’a ces Editeurs), car si la PS3 a ete vendu comme un produit sur et de qualite, preuve en est fait que l’image de SONY va egalement desormais deteindre sur les Editeurs qui y sont adjoints.
    La nature a horreur du vide, si une plateform disparait (PSN), une autres arrivera bientot (OnLive… ou autre)

  5. Après l’épisode Geohot que j’ai trouvé pour ma part proprement scandaleux, je n’oublie pas non plus la suffisance de Sony à l’égard des consommateurs, tout comme je n’oublie pas non plus, que Sony avait aussi dans l’idée de traquer les internautes flasheurs (ses clients donc) comme de vulgaires terroristes.

    Alors oui c’est dur pour ceux qui ont choisi cette plate forme pour jouer, mais personnellement je bois du petit lait, comme à chaque fois d’ailleurs, qu’un intégriste du droit d’auteur & Co en prend plein ses dents pour avoir poussé le dôme mercantile à l’excès à coup de business model peu vertueux à l’égard du consommateur, qui est au final le dindon de la farce dans l’histoire (le domaine du jeu vidéo est sans doute ce qui se fait de pire en la matière).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *