Sauron mis en examen : interview exclusive de Saroumane !

saroumane

C’est la stupéfaction, un coup de tonnerre comme disent les valets de la presse : pensez-donc ils ont tous déglingué Mediapart quand les enregistrements du majordome sont sortis mettant en cause le futur-ex seigneur des ténèbres, Sauron himself. Sauron est soupçonné d’avoir extorqué des sacs de pièces d’or par charrettes entières à une vieille elfe noire qui n’avait plus tous ses esprits (les elfes noirs vieillissent mal, c’est bien connu), pour être plébiscité par la populace : en voilà une accusation terrible ! N’écoutant que notre courage, à Reflets, nous avons envoyé l’un de nos journalistes recueillir les réactions (à chaud) de Saroumane, le mage à la botte de Sauron, un peu traître sur les bords, qui fabrique des orques comme d’autres des mensonges. Ou l’inverse. Exclusivité :

 Bonjour maître Saroumane, comment allez-vous ?

Saroumane : Mal, très mal (il éclate d’un rire nerveux tonitutrant)

Alors, que pensez-vous de cette mise en examen du Grand Maître des Ténèbres, celui-qui-voulait-l’anneau-unique-pour-lui-tout-seul-pour-tous-nous-soumettre:

S : Je suis très affecté. Très. C’est un coup terrible qui nous est porté, et j’ai des milliers d’orques noirs qui pleurent déjà leur maître. Pensez-donc que ces imbéciles de cavaliers de Rohirrim pourraient le mettre dans un cachot pour 3 ans et lui demander 375 000 pièces d’or ! C’est un cauchemar…

Oui, mais si ce qui lui est reproché est vrai ?

S : Laissez faire la justice, par tous les Balrogs de Mordor ! Et moi, vous croyez que je rigole tous les jours avec ces histoires dans la piscine de l’autre idiot, des contrats d’arbalètes où l’on m’accuse d’avoir aidé à piquer dans la caisse du royaume ? La guerre avec l’autre paillasson qui fait que mes orques se détournent de moi ? Vous ne pensez quand même pas qu’un être supérieur comme Sauron aurait eu la bassesse d’aller profiter d’une vieille elfe noire pour se faire élire à la tête du royaume des ténèbres quand même ? C’est franchement ridicule ! Lui qui a un leadership naturel, qui s’est fait élire par le « torturer plus d’elfes pour gagner plus de coupes de vins », qui a lutté âprement pour empêcher les hobbits et les gnomes d’envahir notre beau territoire ! Non, c’est ridicule…

Et si il est condamné ?

S : Parce que vous y croyez ? Il a déjà dépêché Gollum pour exiger une requête en annulation, ça ne va pas faire un pli.

Mais il y a d’autres affaires qui le pourchassent…

S : Ah oui ? Mais il n’est pas mis en examen pour ces rumeurs, soyons clair. Et puis vous savez, si il tombe pour celles-là, il y en beaucoup qui le suivent, alors…

Oui, mais si il est condamné pour celle-là d’affaire, imaginons…

 (Il sourit de toutes ses dents.)

S : Et bien, heu… hum… Mordor devra trouver un chef naturel…vous voyez… (il cligne des yeux)…quelqu’un de peut-être plus modéré, ou moins, ça se discute, mais qui conserve ses idées et  l’anneau, mais sans que ça ne se voit trop, parce qu’à force les démonstrations de puissance, on voit où ça mène, hein… et puis il était déjà parti, un peu revenu, mais parti quand même.

Vous êtes candidat à sa succession, alors ?

S : Non ! Par tous les nains de la Moria, jamais je ne me permettrais ! Non, non, il est pour l’heure notre ami le plus cher, nous souhaitons que ce complot ignoble, parce que c’en est un, sachez-le, soit dévoilé, que la vérité soit rétablie et que le moustachu et sa clique soient pendus par les oreilles en place publique.

Le moustachu et sa clique ?

S : Oui, vous savez bien, là, les sbires de la clique qui a piqué l’anneau, ces gens de Medi-à-part, ce village bizarre qui fait partie de cette région infâme de villages déstabilisateurs.

Ah oui, je vois.  Mais ils sont pas à la solde de ceux qui ont l’anneau, parce qu’ils envoient leur chef du trésor s’expliquer sur ses pièces d’or cachées… Mais bon, maître Saroumane, merci de vous êtes confié au magazine Reflets, et bonne chance pour la suite.

S : Le quoi ? Reflets ? C’est encore un village à part ça, hein ? Mais bon, comme je n’ai pas trop entendu parler de vous, ça va. Mais méfiez-vous, si on reprend l’anneau, et que vous nous cherchez des noises…avec vos histoires d’âmes et zisses, et tous ces trucs comme quoi on aiderait des ennemis du royaume…

Oui, oui, on sait. Merci quand même.

S : Ce n’est rien. Vous pouvez disposer.

Twitter Facebook Google Plus email


20 thoughts on “Sauron mis en examen : interview exclusive de Saroumane !”

  1. petit souci de mise en page sur la fin, faut mettre en gras :o
    sinon faut prévenir, on a plein de questions à lui poser à lui aussi : vous nous donnez une date butoir et on envoie les questions :D

  2. « par tous les Balrogs de Mordor  »

    Rha, nan, ce sont des Balrogs de Melkor, ou de Morgoth. « Balrogs de Mordor » ça ne veut pas dire grand chose.

    (Pour comprendre pourquoi, il faut lire tout le Silmarillion).

  3. Abus de faiblesse, ça de ne pas être simple à prouver. Mais quel délice… Sauron n’osera à priori pas se rendre au Conseil Constitutionnel, c’est qu’il aurait honte, le petit ?
    Je lui souhaite d’en ch… sérieusement sur ce coup.
    Et après : Karachi, Karachi, Karachiiiiii !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *