Michel Sapin, le Panama et la Société Générale…

La finance, c’est un peu comme l’informatique. C’est « très compliqué », l’important, c’est que cela fonctionne, et peu importe de savoir comment. Qui plus est, pour bien marquer que « c’est compliqué », les acteurs de ce secteur
Abonnez-vous ou connectez-vous pour lire le reste de cet article
Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).

6 thoughts on “Michel Sapin, le Panama et la Société Générale…”

  1. Des questions demeurent :

    – Pourquoi les US ne sont pas cités dans ce leak, c’est tout de même le plus gros paradis fiscal ? cf http://www.theguardian.com/us-news/2016/apr/06/panama-papers-us-tax-havens-delaware
    – Qui finance l’ICIJ et qui décide de ce qui doit être publié ? cf http://www.zerohedge.com/news/2016-04-05/shots-fired-wikileaks-accuses-panama-papers-leaker-being-soros-funded-soft-power-tax
    – Pourquoi Juncker est-il à la tête de la présidence européenne ?
    cf http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/04/05/une-evasion-fiscale-au-dessus-des-lois_4896323_3232.html#xtor=RSS-3208

  2. Précision : Là le père Oudéa déblatte des bêtises devant une commission d’enquête parlementaire donc ni une juridiction, ni des OPJ. Il ne risque rien à ma connaissance (en tout cas, pas dans le sens des 2 a articles cités)

  3. Moi, ce qui me « rassure » c’est que Macron se déclare choqué par les révélations. Mais il pense qu’on va dans le bon sens (article du Point, le 4 avril). Le problème, c’est que selon où l’on se situe sur l’échiquier, le bon sens n’est pas le même pour tout le monde :/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *