Mesurons les effets du plan de soutien européen sur l'Irlande

Pour ceux qui ne connaissent pas, les CDS sont une sorte d’assurance contre la faillite d’une entreprise ou d’un état que les investisseurs peuvent acheter pour se prémunir de ce qu’ils considèrent comme un risque. S’il s’agit d’un marché assez spéculatif, il résume assez clairement le niveau d’angoisse réel des financiers vis-à-vis d’une société ou d’un état.

Maintenant, prenons le plan de soutien européen à la Grèce. Au moment de l’annonce de ce plan, les CDS de la Grèce étaient à 954 points de base. Ils tournent aujourd’hui autour de 1020 points de base. Et ce, en dépit des milliards largués par l’Europe et le FMI pour « redonner confiance aux marchés ».

Il y a parfois des graphiques qui en disent plus long que de grands discours. Observez celui-ci, qui retrace l’évolution des CDS pour la dette irlandaise. L’annonce du recours au fonds européens de la part de l’Irlande date du 22 novembre.

Encore un effort et l’Europe sera sauvée, les vilains marchés défaits et l’euro, plus fort que jamais.

Ou pas…

Twitter Facebook Google Plus email

Auteur: Antoine Champagne - kitetoa

Dinosaure du Net, journaliste à ses heures. A commis deux trois trucs (Kitetoa.com, Aporismes.com et Reflets.info).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *